Buies, Arthur

Arthur Buies, journaliste, chroniqueur, essayiste (Montréal, Qc, 24 janv. 1840 -- mort à Québec, 29 janv. 1901).

Buies, Arthur

Arthur Buies, journaliste, chroniqueur, essayiste (Montréal, Qc, 24 janv. 1840 -- mort à Québec, 29 janv. 1901). Fils d'un banquier écossais et d'une mère qu'il ne connut pas, le jeune Arthur fut élevé par ses grands-tantes, seigneuresses de Rimouski, pensionnaire dans des collèges classiques, externe au lycée Saint-Louis de Paris. Après avoir combattu en Sicile dans l'armée de Garibaldi, il revient au pays en 1862 avec une liberté d'esprit exceptionnelle. Sans faire de politique partisane, il fut le libéral le plus radical de la seconde génération de l'Institut canadien. Ses Lettres sur le Canada (1864, 1867) s'élèvent avec ironie contre la paresse intellectuelle, les préjugés, la mainmise du clergé sur l'éducation et la jeunesse. Après un nouveau séjour à Paris, il fonde en 1868 la Lanterne canadienne, puis d'autres journaux anticléricaux, nationalistes, démocratiques, condamnés par l'épiscopat. Sans se tarir, sa veine polémique, pamphlétaire, se détend dans des Chroniques nuancées sur les paysages, les rues, les moeurs, les idées à la mode, la langue (mal) parlée et écrite. Après sa rencontre avec Antoine Labelle en 1879, Buies se fit explorateur, géographe et descripteur des régions du Québec récemment ouvertes à la colonisation. Une édition critique de ses Chroniques a été faite par Francis Parmentier (2 vol., PUM, 1986, 1991), qui a aussi publié la Correspondance de Buies (1993) et travaille à une nouvelle biographie.