Campbellton

Campbellton, ville du Nouveau-Brunswick; pop. 7385 (recens. 2011), 7384 (recens. 2006); construite en 1958; chef-lieu du comté de Restigouche. Campbellton est située à la frontière du Québec, près de l'embouchure de la RIVIÈRE RESTIGOUCHE.

Campbellton, ville du Nouveau-Brunswick; pop. 7385 (recens. 2011), 7384 (recens. 2006); construite en 1958; chef-lieu du comté de Restigouche. Campbellton est située à la frontière du Québec, près de l'embouchure de la RIVIÈRE RESTIGOUCHE. La population se compose presque à moitié-moitié d'anglophones et de francophones.

Aux XVIe et XVIIe siècles, des missions françaises, ainsi que des postes écossais de pêche et de commerce du bois s'y installent. En 1757, des Acadiens dépossédés de leurs terres (voir ACADIE) s'y établissent à leur tour. Toutefois, la plupart d'entre eux quittent les lieux après la défaite française lors de la bataille navale de la Restigouche en 1760. Baptisée successivement Pointe-des-Sauvages, Pointe-Rochelle et Martin's Point (en l'honneur du capitaine Martin, fondateur d'un chantier naval), la localité reçoit son nom actuel (en l'honneur du lieutenant-gouverneur sir Archibald CAMPBELL) à la suite d'un afflux d'Écossais, au lendemain de 1825.

Les premières industries y sont la pêche, la construction navale et le trappage. L'industrie du bois passe toutefois bientôt au premier rang et conservera sa suprématie jusque vers la fin du XIXe siècle. Durant les années 1880, l'arrivée du CHEMIN DE FER INTERCOLONIAL donne à Campbellton une deuxième assise industrielle : sa position de terminus favorise l'exploitation de bon nombre d'industries connexes au chemin de fer. Constituée en ville en 1889, Campbellton est rasée par un incendie en 1910. La construction d'une usine de pâte à papier dans la localité voisine d'Atholville en 1928 fait en sorte que la production de papier détrône celle du bois. Puis, construit de 1958 à 1961 au-dessus de la rivière Restigouche, le pont J.C. Van Horne reliera Campbellton à la PÉNINSULE GASPÉSIENNE.

Le mont Sugarloaf, d'une altitude de 300 m, domine le paysage et constitue un parc provincial ouvert en toute saison, avec ses pentes de ski. La rivière Restigouche est réputée pour la pêche sportive au SAUMON DE L'ATLANTIQUE et un festival du saumon se tient à Campbellton tous les étés. Aujourd'hui, le tourisme représente le principal secteur d'activité de la ville, qui est aussi un centre de services régional. La galerie Restigouche propose une exposition permanente portant sur les trois peuples fondateurs de la région (Mi'kmaq, Écossais et Acadiens) ainsi que des œuvres d'artistes locaux comme d'artistes de renommée internationale. Grâce à ses nombreuses installations récréatives, Campbellton a été la ville hôtesse des Jeux d'hiver du Canada en 2003, conjointement avec Bathurst.