Canadian Girls in Training

En 1915, la YOUNG WOMEN'S CHRISTIAN ASSOCIATION et les groupes protestants les plus importants créent les Canadian Girls in Training (CGIT) pour favoriser l'éducation chrétienne des jeunes filles de 12 à 17 ans.

Canadian Girls in Training

En 1915, la YOUNG WOMEN'S CHRISTIAN ASSOCIATION et les groupes protestants les plus importants créent les Canadian Girls in Training (CGIT) pour favoriser l'éducation chrétienne des jeunes filles de 12 à 17 ans. Programme fondé sur la notion de petit groupe dont les activités sont planifiées par les membres et dirigées par des femmes adultes, les CGIT reflètent l'influence de l'éducation nouvelle, de la critique historique de la Bible, du MOUVEMENT SOCIAL GOSPEL et du NATIONALISME canadien sur le protestantisme canadien. Les CGIT offrent à de nombreuses jeunes femmes une formation les préparant à des postes de commande. En 1933, le groupe comprend 40 000 membres dans plus de 1100 localités.

L'adhésion au programme est à la baisse après la Deuxième Guerre mondiale, mais l'organisme est tout de même en plein essor dans de nombreuses congrégations. Après 1947, le mouvement est dirigé par le Service de l'éducation chrétienne du CONSEIL CANADIEN DES ÉGLISES. En 1976, l'organisme devient un corps oecuménique indépendant. Il reçoit aujourd'hui l'appui des églises baptistes du Canada, de l'Église presbytérienne du Canada et de l'Église unie du Canada. Le programme continue à fortement encourager les jeunes filles et les dirigeantes à participer à l'organisation de programmes et aux activités des congrégations. Les CGIT offrent la possibilité d'acquérir des qualités de commandement, outils indispensables dans la société actuelle. En 1999, le groupe comptait plus de 2000 membres.

Voir les Guides du Canada.

Lecture supplémentaire

  • Margaret Prang, "'The Girl God Would Have Me Be': The Canadian Girls in Training, 1915-39,"Canadian Historical Review, LXVI, 2 (1985).