CANLOAN

CANLOAN est un programme de bénévolat dans le cadre duquel on prête des officiers canadiens à l’armée britannique pendant la Deuxième Guerre mondiale.



Ashton Kerr
Le capitaine Ashton Kerr, un médecin militaire de CANLOAN ayant servi dans la 1re division aéroportée britannique, à bord du SS Nieuw Amsterdamen route vers le Canada pour une permission de 30 jours à Montréal au Québec, du 12 au 16 septembre 1945.

CANLOAN est un programme de bénévolat dans le cadre duquel on prête des officiers canadiens à l’armée britannique pendant la Deuxième Guerre mondiale. Le programme est mis en place fin 1943. À cette époque, l’armée britannique combat sur plusieurs fronts et manque d’officiers subalternes. Par contraste, l’armée canadienne affiche un surplus. Les unités canadiennes ne combattent que sur un seul front (en Italie) et deux divisions de défense intérieure ont été dissoutes, laissant de nombreux officiers formés en attente du service actif.

Au total, 673 officiers canadiens se portent volontaires pour servir dans les régiments britanniques. De ce nombre, 623 sont des officiers d’infanterie et 50 sont des officiers de l’artillerie. La plupart sont des officiers subalternes (lieutenants), bien que certains capitaines se portent également volontaires pour servir dans le cadre du programme. Les officiers du programme CANLOAN participent principalement aux campagnes de 1944-1945 pour la libération du nord-ouest de l’Europe. Toutefois, certains servent également en Italie et en Asie du sud-est. (Voir Le Canada au jour J : Juno Beach, Le jour J et la bataille de Normandie, Bataille du Rhin, Libération des Pays-Bas, Campagne d’Italie, Jour de la victoire en Europe.)

Le taux de mortalité des officiers du programme CANLOAN est élevé (69 %). À la fin du conflit, le nombre d’officiers CANLOAN ayant perdu la vie s’élève à 128, sur un total de 465 victimes. En 1961, le gouverneur général Georges P. Vanier inaugure le monument commémoratif CANLOAN au parc Stanley d’Ottawa, aux abords de la rivière des Outaouais.