Cartographie par ordinateur

Un des changements fondamentaux apportés dans le domaine de la cartographie au cours du XXe siècle est l'introduction et l'utilisation des ordinateurs et des machines informatisées (surtout des dispositifs graphiques et de dessin).

Cartographie par ordinateur

Un des changements fondamentaux apportés dans le domaine de la cartographie au cours du XXe siècle est l'introduction et l'utilisation des ordinateurs et des machines informatisées (surtout des dispositifs graphiques et de dessin). Il existe plusieurs façons d'encoder les images graphiques sous forme numérique, notamment la géométrie cartésienne, et les ordinateurs sont des outils efficaces pour encoder, stocker, analyser et visualiser des images graphiques.

Collecte de données
Des données numériques représentant des images cartographiques ou des phénomènes géographiques peuvent être recueillies à partir de photos aériennes, d'images transmises par satellite ou encore du calquage des documents cartographiques existants. Il existe de nombreuses façons de recueillir de telles données. Un convertisseur cartographique, qui ressemble à une table à dessin avec un pointeur attaché à un fil électronique, mesure les coordonnées relatives à la position de ce pointeur et les enregistre dans un ordinateur. La position des points peut être enregistrée à des fréquences suffisamment rapides pour détecter toutes les nuances d'un mouvement de la main. A.R. Boyle, de l'U. de la Saskatchewan, s'avère le premier titulaire de brevet pour un convertisseur cartographique.

Il existe aussi des appareils qui numérisent automatiquement les documents pour en faire des données qui sont ensuite transformées en une grille à trame à haute résolution. Ces données nécessitent des programmes informatiques complexes afin d'être converties en formes utilisables pour la cartographie.

Traitement des données

L'ordinateur peut traiter les cartes stockées en procédant à des calculs algébriques entre l'enregistrement et le traçage. Cela offre de nombreuses possibilités. Notamment, on peut grouper des données qui proviennent de cartes contiguës ou superposées, ou des données provenant de plusieurs cartes différentes. Les opérations arithmétiques nécessaires pour changer l'échelle ou transformer la carte par diverses projections cartographiques sont également faciles à faire. Les cartes sous forme de données numériques peuvent être transmises par lignes de télécommunication. À partir des données, il est possible de produire en un temps record des cartes à échelles différentes et d'une grande qualité graphique, incluant des symboles dessinés avec beaucoup de précision.

Manipulation des données

Le principal problème avec les données des cartes numériques est de trouver et de corriger les erreurs. Il est possible de remédier à cette difficulté en affichant et en manipulant l'information sur un écran. En pointant l'image graphique, on peut déplacer, étirer, écraser, modifier ou effacer les éléments identifiés. Les données numériques à partir desquelles l'image est produite sont modifiées à mesure que l'opérateur manipule l'image à l'écran. Les systèmes conçus à cet effet sont souvent appelés « systèmes interactifs de cartographie ».

D'autres types de manipulation de données sont possibles, par exemple le mappage des caractéristiques en trois dimensions des cartes topographiques. La surface peut être enregistrée numériquement et on peut produire différents types de symboles, notamment l'estompage, la vue perspective ou la vue de contour, à partir de l'enregistrement des données. Une autre application importante est celle de la superposition de l'information pour une même région à partir de cartes traitant de sujets différents. On peut ainsi comparer une carte qui traite des possibilités du sol avec une carte traitant de l'utilisation du sol, ce qui permet de classer les régions qui concordent et qui ne concordent pas dans un tableau pratique. Les systèmes conçus pour de tels calculs sont appelés Systèmes d'information géographiques. La cartographie informatisée rend aussi possible le mappage de données statistiques, socio-économiques et démographiques (par exemple, les données de recensement). De telles cartes étaient extrêmement rares autrefois, car on considérait que le fastidieux travail à la main nécessaire à la production d'une seule carte n'en valait pas la peine.

Héritage

La cartographie assistée par ordinateur transforme complètement le domaine du dessin cartographique. Dans la cartographie traditionnelle, le dessinateur devait déterminer le choix et la position finale de chaque élément de la carte avant même de dessiner le premier élément. Depuis l'avènement de la cartographie assistée par ordinateur, tout peut être changé et les règles du dessin ne sont plus aussi si rigoureuses. De même, la carte n'est plus seulement une feuille blanche imprimée, elle a plus de profondeur et contient souvent beaucoup d'information (graphique, textuelle, etc.) que l'on peut récupérer en cliquant sur les icônes d'information.

Programmes canadiens
Les gouvernements fédéral et provinciaux financent plusieurs programmes de cartographie assistée par ordinateur. Le Canada est l'un des chefs de file dans ce domaine grâce au projet de l'atlas électronique (voir Atlas national du Canada), à la cartographie hydrographique, aux systèmes de cartographie statistiques et aux nombreuses activités de recherche entreprises par les organismes gouvernementaux et les universités.