Cétacés

Ordre de MAMMIFÈRES regroupant les BALEINES, les DAUPHINS ET LES MARSOUINS. Il en existe quelque 80 espèces réparties partout dans le monde. Grâce à une anatomie et à une physiologie très spécialisées, ils peuvent vivre dans l'eau et respirer de l'air.
Ordre de MAMMIFÈRES regroupant les BALEINES, les DAUPHINS ET LES MARSOUINS. Il en existe quelque 80 espèces réparties partout dans le monde. Grâce à une anatomie et à une physiologie très spécialisées, ils peuvent vivre dans l'eau et respirer de l'air.


Cétacés

Ordre de MAMMIFÈRES regroupant les BALEINES, les DAUPHINS ET LES MARSOUINS. Il en existe quelque 80 espèces réparties partout dans le monde. Grâce à une anatomie et à une physiologie très spécialisées, ils peuvent vivre dans l'eau et respirer de l'air.

Description

Les modifications anatomiques des Cétacés actuels incluent une nuque courte à vertèbres habituellement soudées ; un corps fusiforme ; des poils généralement absents ou isolés sur la mâchoire, le menton ou le rostre (partie du crâne devant les yeux) ; une nageoire caudale ou queue horizontale supportée par des cartilages ; des membres postérieurs absents ou réduits à de petits os enfouis dans les muscles du flanc ; et des membres antérieurs aplatis en nageoires dont les doigts osseux sont enfermés dans un tégument commun.

La plupart des espèces actuelles possèdent une nageoire dorsale et une couche de graisse, située directement sous leur épiderme, qui sert d'isolant thermique et de réserve de lipides (gras). Leur crâne est « télescopé », c'est-à-dire que les os du rostre s'étendent sur et sous la cavité cérébrale. Sauf chez le Cachalot macrocéphale (Physeter catodon), les narines sont situées sur la partie supérieure arrière du crâne et permettent une respiration rapide et efficace à la surface de l'eau.

Les organes génitaux, les glandes mammaires et les organes excréteurs sont situés à l'intérieur du corps et contribuent ainsi à l'hydrodynamisme des Cétacés. Ces animaux ne possèdent pas d'oreille externe, et une ouverture de la taille d'un trou d'aiguille conduit à leur canal auditif réduit. Néanmoins, leur ouïe est bien développée, et le son joue un rôle clé dans la communication, la navigation et la détection des objets.

On divise les Cétacés en trois sous-ordres : les Archéocètes, les Mysticètes et les Odontocètes.

Archéocètes

Ils sont aujourd'hui éteints. Comparativement aux Mysticètes et aux Odontocètes, ils étaient primitifs : les os de leur crâne n'étaient pas télescopés, leurs dents de lait tombaient et étaient remplacées par des dents permanentes, et ils avaient des membres postérieurs réduits, probablement externes. Ces animaux à l'aspect de serpent mesuraient jusqu'à 20 m de longueur, et leur dentition bien garnie en faisait de redoutables prédateurs. Leurs descendants sont les Mysticètes (baleines à fanons) et les Odontocètes (baleines à dents).

Mysticètes

Il existe actuellement 3 familles de Mysticètes qui incluent 6 genres et au moins 10 espèces. Au Canada, on compte trois familles représentées par cinq genres et huit espèces. Les Mysticètes ont deux narines charnues (évents), tandis que les Odontocètes n'en ont qu'une seule. Les structures permettant l'alimentation ont aussi évolué différemment chez ces deux groupes. Les Mysticètes perdent leurs dents vestigiales avant la naissance, et elles sont remplacées par des fanons. Ceux-ci sont des lames cornées (peau modifiée) constituées de nombreux tubules fibreux. Ils sont enracinés dans le palais et suspendus en rangées de chaque côté de la mâchoire supérieure. Leur face interne est frangée, et ces fibres entrelacées forment un tamis très efficace pour retenir les petits poissons et le ZOOPLANCTON.

Odontocètes

Il existe quelque 70 espèces d'Odontocètes appartenant à 31 genres et à 7 familles. Au Canada, on rencontre environ 25 espèces appartenant à 19 genres et à 5 familles. La majorité des Odontocètes possèdent des dents fonctionnelles et indifférenciées. La nourriture, qui n'est pas mastiquée, passe dans l'oesophage, puis dans un estomac spécialisé à plusieurs compartiments où se fait la digestion. Le rein se divise en plusieurs petits lobules (300 à 3000 par côté).

Les Cétacés excrètent une urine semblable à celle des autres mammifères, mais il semble que les dauphins peuvent produire, pendant de courtes périodes, une urine dont la concentration en sels est exceptionnellement élevée.

Reproduction et développement

La plupart des espèces de Cétacés se reproduisent de façon saisonnière, mais le point culminant de la saison de reproduction varie selon l'écologie d'une espèce ou d'une population. La majorité des Mysticètes migrent annuellement des sites d'alimentation, où ils passent l'été, aux sites de reproduction et de mise bas, où ils passent l'hiver. Certaines populations d'Odontocètes sont plutôt sédentaires. La plupart des espèces ont une gestation d'un peu moins d'un an. Chez le Cachalot macrocéphale, la gestation dure 16 mois et chez certaines autres espèces d'odontocètes, elle dure plus d'un an. Les femelles amènent rarement plus d'un foetus à terme. En effet, en raison de leurs besoins énergétiques, il leur est difficile d'élever plus d'un baleineau au cours d'une même saison.

Les petits naissent généralement queue première et sont déjà bien développés. La naissance et l'allaitement ont lieu sous l'eau. Les Mysticètes allaitent leur petit pendant 7 à 10 mois ou plus, tandis que certaines espèces d'Odontocètes allaitent pendant 18 mois ou plus. Conséquemment, l'intervalle entre les naissances est d'au moins deux ans, à l'exception de quelques petites espèces.

Nage et plongée

La vitesse maximum de nage est d'au moins 30 km/h chez quelques espèces de marsouins et de 37 km/h ou plus chez les grands rorquals (par exemple, le Rorqual boréal). Les aptitudes de plongée varient beaucoup d'une espèce à l'autre. Le Cachalot macrocéphale et certaines espèces de baleines à bec restent souvent submergés pendant plus d'une heure. Des Cachalots macrocéphales se sont pris dans des câbles sous-marins à des profondeurs d'au moins 1100 m, et il semble qu'ils puissent plonger encore plus profondément. Les baleines à fanons ne plongent généralement pas plus de 20 à 30 minutes, mais la baleine boréale (Balaena mysticetus), adaptée à la vie dans les glaces, effectue des plongées dépassant 30 minutes. Les dauphins et les marsouins font normalement surface toutes les cinq à sept minutes ou plus fréquemment.

Structure sociale

Outre les humains, les seuls prédateurs des Cétacés sont les grands REQUINS et les épaulards (Orcinus orca). Ce dernier est réputé pour s'attaquer à presque toutes les espèces de mammifères marins, y compris le Rorqual bleu (Balaenoptera musculus), le plus grand des Cétacés. Les groupes d'Épaulards (unités familiales élargies) ont une cohésion sociale durable qui facilite la chasse en groupe. Les Odontocètes sont grégaires, et on croit que plusieurs espèces possèdent une structure sociale complexe. Il semble que la plupart des espèces de Mysticètes soient plus ou moins grégaires, même si leurs communications vocales sur de longues distances leur permettent peut-être d'effectuer des activités d'une façon mieux coordonnée qu'une simple observation ne nous le révèle.

Vocalisations

Les connaissances actuelles démontrent que seuls les Odontocètes font de l'écholocation. Le Cachalot macrocéphale et l'Épaulard ainsi que quelques espèces de dauphins sont capables d'étourdir et de paralyser les poissons et les CALMARS avec de puissantes ondes sonores. Les deux principaux types de sons émis par les Cétacés consistent en des meuglements, des cris, des sifflements et des grognements graves, qu'ils utilisent probablement pour communiquer, et des cliquetis de forte intensité, dont les fréquences peuvent atteindre 200 kHz (environ 13 fois plus élevé que la fréquence maximale perceptible par l'oreille humaine), qui leur permettent de distinguer les objets et de naviguer.

Sens

Des expériences ont permis de démontrer l'excellente vision des petits Odontocètes. Cependant, plusieurs espèces de dauphins de rivière (Platanistidés) ont des yeux réduits. Par exemple, le Dauphin du Gange (Platanista gangetica) et le Dauphin de l'Indus (P. minor) sont presque aveugles. Les Cétacés ont des papilles gustatives bien développées, mais leurs organes chémorécepteurs sont atrophiés (organes de Jacobson chez les Mysticètes) ou absents (Odontocètes).

Évolution et phylogénie

Les différences anatomiques nombreuses et importantes entre les deux sous-ordres sont parfois considérées comme des indices démontrant que leurs ancêtres terrestres étaient différents. Cependant, les FOSSILES d'Archéocètes, qui sont de mieux en mieux connus, montrent que ce groupe était suffisamment diversifié pour avoir donné naissance aux Squalodontes (Odontocètes primitifs) et aux Agorophiides (Mysticètes primitifs). Voir aussi BALEINE, CHASSE À LA.


En savoir plus

Lecture supplémentaire

  • D.E. Gaskin, The Ecology of Whales and Dolphins (1982).

Liens externes

//