Chris Williamson

Chris Williamson, skieur alpin paralympique (né le 5 mai 1972 à Edmonton, en Alberta). Chris Williamson a participé à 4 Jeux paralympiques d’hiver au cours des 17 ans qu’a duré sa carrière, remportant 4 médailles, notamment l’or dans le slalom pour hommes lors des Jeux paralympiques d’hiver de 2002 à Salt Lake City. Il a également dominé la Coupe du monde organisée par le Comité international paralympique (CIP), s’octroyant 56 médailles d’or (105 médailles au total), 14 titres en individuel et 8 Globes de cristal. Aux championnats du monde de ski alpin organisé par le CIP, Chris Williamson a remporté un total de 14 médailles, dont 2 médailles d’or. Il s’est retiré de la compétition en 2015.

Enfance

Chris Williamson, né à Edmonton, en Alberta, en 1972, est l’enfant de Pamela et Peter Williamson. Il vient au monde sans vision de l’œil droit à cause d’une dégénérescence maculaire causée par la toxoplasmose. À l’âge de 6 ans, Chris n’a plus qu’une vision périphérique avec son œil gauche et s’enregistre alors auprès de l’Institut national canadien pour les aveugles. Son état finit par se stabiliser à 6 % de vision périphérique avec son œil gauche.

Malgré cette amblyopie, Chris Williamson pratique très activement plusieurs sports. « Mes parents m’ont encouragé à faire tout ce que j’avais envie de faire. Ils n’ont pas essayé de me protéger et ne se sont pas inquiétés du fait que mon handicap pourrait m’affecter », raconte-t-il à Adecco Canada, en mars 2014. Chris Williamson commence à skier à l’âge de 3 ans et se passionne rapidement pour ce sport. Durant son enfance, il participe aussi à plusieurs autres sports, tels que le judo, le hockey, le patinage de vitesse, le football, le basketball et le baseball.

Origines familiales

Les parents de Chris Williamson finiront par se séparer et par fonder chacun de leur côté une nouvelle famille dont les quatre enfants verront en Chris un grand frère. Sa mère et son beau-père, Harold, auront une fille (Elanna), tandis que son père et sa belle-mère, Lori, auront trois enfants (deux fils, Tyler et Reece, et une fille, Elizabeth).

Le père de Chris Williamson, Peter Williamson, était un patineur de vitesse et un cycliste canadien de haut niveau. Il représente le Canada lors des compétitions de vélo aux Jeux panaméricains de 1967 à Winnipeg et lors des épreuves de patinage de vitesse des Jeux olympiques d’hiver de 1968 à Grenoble. Après sa carrière d’athlète, Peter Williamson devient directeur technique pour l’Association canadienne de patinage de vitesse amateur. Il entrainera également plusieurs cyclistes au Manitoba, notamment l’athlète olympique Clara Hughes. Sa femme, Lori, est entraineuse en patinage de vitesse au Manitoba et ancienne directrice générale de la Manitoba Speed Skating Association. Peter Williamson meurt le 7 juillet 1991 à l’âge de 44 ans d’un anévrisme cérébral. Sa veuve, Lori, se remariera avec un pompier, Jeff Derraugh.

Frères et sœurs dans le patinage de vitesse

Adolescent, Chris Williamson veut déjà devenir patineur de vitesse de haut niveau et suivre les traces de son père. À 14 ans, il participe aux compétitions de patinage de vitesse sur longue piste aux Jeux d’hiver du Canada de 1987 à Cape Breton, en Nouvelle-Écosse, mais se retire du patinage de vitesse peu de temps après la fin des Jeux à cause d’une fracture à la cheville et à la jambe.

Ses demi-frères et sœurs sont très actifs dans le monde du patinage de vitesse. Reece Williamson Derraugh représente ainsi le Manitoba pour les épreuves de patinage de vitesse sur piste courte aux Jeux d’hiver du Canada de 2007 à Whitehorse, au Yukon, et en 2011, il intègre l’équipe Patinage de vitesse Canada en tant que technicien de l’équipement. Tyler Williamson Derraugh remporte quant à lui la médaille d’argent lors de l’épreuve de poursuite par équipes hommes des championnats du monde simple distance de patinage de vitesse de 2015 à Heerenveen, aux Pays-Bas. Il se retire de la compétition cette même année et devient directeur technique et entraineur provincial de la Manitoba Speed Skating Association. Elizabeth Williamson Derraugh en deviendra la directrice générale en 2016.

Succès en ski alpin

En 1997, Chris Williamson termine ses études à l’Université du Manitoba avec un diplôme en économie. Il revient alors au ski et commence à gagner plusieurs compétitions cette même année. On ne tarde pas à lui proposer de se joindre à Ontario Skiing for the Disabled, une équipe régionale qui participe à des compétitions dans tout le pays. Son succès sur les pentes attire l’attention de l’équipe nationale et en 1999, il intègre l’Équipe canadienne alpine pour skieurs handicapés.

Lors de sa première saison en coupe du monde (1998-1999), Chris Williamson remporte cinq médailles pour le Canada, dont trois médailles d’or : sur le slalom géant à Bürchen, en Suisse, et sur le super G et le slalom à Wildschönau, en Autriche. Il gagne quatre autres médailles d’or en coupe du monde lors de la saison 1999-2000 et six autres en 2000-2001.

Podium paralympique

Le 6 mars 2002, la veille des cérémonies d’ouverture des Jeux paralympiques d’hiver de 2002 à Salt Lake City, Chris Williamson accepte de skier pour une équipe de télévision qui veut le filmer en action. Après avoir remporté fin février le slalom géant lors de la coupe du monde à Kimberley, en Colombie-Britannique, il est considéré comme un prétendant sérieux à l’or paralympique. Mais durant le tournage, Chris Williamson chute et déchire le ligament latéral interne de son genou gauche. Les docteurs lui annoncent qu’il sera probablement incapable de participer à la compétition, mais l’athlète insiste pour qu’on lui installe une attelle sur son genou.

Il ne participe finalement pas à l’épreuve de descente et éprouve des difficultés dans le slalom géant et le super G. Le 16 mars, il parvient cependant à décrocher la médaille d’or dans le slalom avec un chrono de 1 minute 53,65 secondes, devançant de 1,66 seconde le médaillé d’argent, Andy Parr, des États-Unis.

Durant les Jeux paralympiques d’hiver de 2006 à Turin, Chris Williamson casse sa cheville à l’entraînement. Malgré cette blessure, il remporte la médaille d’argent dans l’épreuve de descente et le bronze dans le super G. Il est en fauteuil roulant lors des cérémonies de clôture. Chris Williamson participe à trois épreuves lors des Jeux paralympiques d’hiver de 2010 à Vancouver, mais ne remporte aucune médaille, ratant de peu le podium pour le super combiné et le slalom géant. Il se blesse sérieusement une nouvelle fois avant les Jeux paralympiques d’hiver de 2014 à Sotchi, en août 2013, avec une fracture de sa jambe gauche. Il parvient néanmoins à se rétablir et gagne sept mois plus tard sa quatrième médaille paralympique – le bronze dans le slalom.

Titres en coupe du monde

Chris Williamson domine la Coupe du monde paralympique en ski alpin, remportant le remarquable butin de 57 médailles d’or et 105 médailles au total entre 2003 et 2013. Il s’octroie notamment sept médailles d’or en seulement cinq jours (entre le 7 et le 11 janvier 2008) lors de différentes épreuves de la coupe du monde disputées à Abtenau, en Autriche. Le 11 janvier 2011, Chris Williamson devient le premier skieur de l’histoire du CIP à avoir remporté 100 médailles de coupe du monde en arrachant la médaille d’or lors d’une course de slalom géant en Italie. Durant les 17 années de sa carrière, il aura gagné 14 titres individuels de coupe du monde et 8 Globes de cristal, un prix attribué au champion toutes disciplines confondues de la saison.

Champion du monde

Chris Williamson a également remporté un total de 14 médailles au Championnat du monde de ski para-alpin du CIP, dont deux médailles d’or : au Super G hommes de 2009 et au super combiné hommes de 2013. Il a également gagné trois médailles d’argent et neuf médailles de bronze en championnat du monde sur l’ensemble de sa carrière.

Lorsqu’il se retire du ski le 10 avril 2015, Chris Williamson est reconnu comme étant « le compétiteur le plus médaillé » de l’équipe de ski para-alpin canadienne. Il est intronisé au Temple de la renommée de la Canadian Foundation for Physically Disabled Persons en 2014.

Vie personnelle

Chris Williamson est associé à la planification financière à la Banque Royale du Canada à Toronto. Il a deux enfants avec sa femme Jennifer : Haley et Alexander.