Christadelphians

Fondé en 1844 par John Thomas à Richmond (Virginie, États-Unis), le mouvement protestant des christadelphians est issu de celui de A.

Christadelphians

Fondé en 1844 par John Thomas à Richmond (Virginie, États-Unis), le mouvement protestant des christadelphians est issu de celui de A. Campbell (qui est associé à l'ÉGLISE CHRÉTIENNE [DISCIPLES DU CHRIST] à l'origine), mais ses adeptes ne croient ni à la Trinité, ni à l'immortalité de l'âme, ni à un démon personnel. L'organisation est de type congrégationaliste, mais le mouvement compte diverses fraternités qui ont entre elles certaines divergences doctrinales. Certains soutiennent que tous ceux qui ont la vraie connaissance des desseins de Dieu ressusciteront, soit pour la vie éternelle, soit pour la condamnation (ou l'anéantissement). Selon d'autres, seuls ceux qui seront justifiés à l'heure de leur mort ressusciteront. Les Christadelphians ont de petites ecclèsias (assemblées) un peu partout au Canada. Ils se concentrent sur l'étude de la Bible et célèbrent régulièrement la communion le dimanche. D'après le dernier recensement fédéral, on compte 3375 Christadelphians au Canada en 1991.