Clarington (Ont.)

Clarington, municipalité de l'Ont.; pop. 84 548 (recens. 2011), 77 820 (recens. 2006), const. en 1974. Clarington est située sur la rive Nord du lac Ontario, à 80 km à l'est de Toronto, dans la municipalité régionale de Durham.

Clarington, municipalité de l'Ont.; pop. 84 548 (recens. 2011), 77 820 (recens. 2006), const. en 1974. Clarington est située sur la rive Nord du lac Ontario, à 80 km à l'est de Toronto, dans la municipalité régionale de Durham. Constituée en tant que ville de Newcastle en 1974, elle englobe le village de Newcastle, la ville de Bowmanville, les cantons de Clarke et de Darlington, et le village partiellement autonome d'Orono. Le nom de Newcastle, donné par le bureau de poste en 1845, porte à confusion, étant donné qu'il existe plus à l'est un lotissement urbain du même nom. La ville prend le nom de Clarington en 1994.

Au départ, la municipalité est surclassée par sa voisine, Bond Head, mais en 1849 Daniel MASSEY acquiert l'entreprise de son partenaire, F.R. Vaughan, et déménage sa fonderie à Newcastle. L'entreprise devient plus tard l'une des plus importantes usines de machines agricoles du monde. En 1851, Bond Head et Newcastle fusionnent sous le nom de Newcastle; l'autre Newcastle devient Port of Brighton. Au XIXe siècle, Newcastle constitue un important port pour les passagers et le fret circulant sur les eaux intérieures; cependant, la concurrence des transports ferroviaires et les tarifs américains mettent fin à cette situation. En 1868, Newcastle se dote d'une écloserie de poisson, l'une des premières au monde.

La première colonie s'installe de manière définitive à Darlington en 1794. Beaucoup de familles des États-Unis y sont attirées par les terres que leur accorde en prime le Lieutenant-gouverneur John Graves SIMCOE.

Au XXe siècle, Clarington est un centre touristique et une ville-dortoir pour de nombreux résidants travaillant à Oshawa ou dans l'Est de Toronto. Outre les membres de la famille Massey, Clarington est la ville d'origine d'autres personnalités, tel Joseph Atkinson, devenu propriétaire du Toronto Star et fondateur de l'Atkinson Charitable Foundation.