Claude Ferragne

Claude Ferragne (né le 14 octobre 1952 à Montréal, au Québec). Claude Ferragne est un athlète qui a pris part aux Jeux olympiques d'été en athlétisme dans la discipline du saut en hauteur.

Claude Ferragne (né le 14 octobre 1952 à Montréal, au Québec). Claude Ferragne est un athlète qui a pris part aux Jeux olympiques d'été en athlétisme dans la discipline du saut en hauteur.

C'est à l'âge de quatorze ans, en 1967, que Claude Ferragne participe à sa première compétition en athlétisme. À ce moment-là, il représente le district 4 lors d'une compétition qui s'adresse aux Montréalais. Après avoir essayé la course à pied et le saut en hauteur où il manque de rapidité, il adopte le saut en hauteur comme sport de prédilection.

Avec peu de ressource financière et peu d'équipement, Claude Ferragne, à l'instar de bien des athlètes de cette époque, doit faire des pieds et des mains pour parvenir au sommet de sa discipline. Plusieurs fois par semaine, il doit faire de longs trajets en transport en commun pour pouvoir conjuguer les études et l'entraînement.

Lors d'une compétition à Winnipeg, en 1969, il parvient à franchir la barre des 2.13 mètres. Dès lors, l'athlète montréalais commence à croire en ses chances de faire de la compétition au niveau international.

Entre 1969 et 1973, le sauteur connaîtra une importante progression en passant de 2.13 mètres à 2.21 mètres en compétition. Le 23 mars 1973, au Forum de Montréal, il remportera la médaille d'or lors de la rencontre d'athlétisme Canada - URSS. En plus de monter sur la plus haute marche du podium, il parviendra à s'attirer la faveur du public en hissant la nouvelle marque canadienne à 2.21 mètres.

L'année suivante, il prendra part aux Jeux du Commonwealth à Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Le sauteur canadien reviendra au pays avec une médaille de bronze au cou. Cette même année, il remportera la médaille d'or dans le cadre d'une rencontre d'athlétisme en salle opposant le Canada à la France.

En 1975, il participe aux Jeux panaméricains de Mexico et se prépare en vue des Jeux olympiques de 1976 qui auront lieu à Montréal. Auparavant, il remportera l'or à nouveau lors de rencontres en salle contre à l'Allemagne de l'Ouest et la Grande-Bretagne.

Lors des jeux olympiques de Montréal, le concours de saut en hauteur attire particulièrement l'attention du public. En effet, la journée précédant le début du concours olympique, le sauteur américain Dwight Stones affirme qu'il déteste les Canadiens français. La déclaration de l'athlète américain fait la manchette. Le lendemain, lorsque se déroulent les qualifications pour la finale, l'Américain est copieusement hué par les spectateurs entassés dans le Stade olympique. Quelques minutes plus tard, alors qu'on invite Claude Ferragne à sauter, les spectateurs américains prennent une douce revanche en conspuant le sauteur canadien à son tour. À son deuxième essai, lorsque Ferragne réussit à franchir 2,16 mètres, Stones s'approche pour le féliciter, mais l'athlète canadien ignore la main tendue. Le lendemain, lors de la finale, Ferragne ne peut faire mieux qu'une douzième place alors que le Canadien Greg Joy passe à l'histoire en décrochant la médaille d'argent.

Deux ans après les Jeux de Montréal, le Montréalais parviendra à remporter la médaille d'or lors des Jeux du Commonwealth à Edmonton. À la fin de l'année 1978, lors du sixième gala de Sports Québec, Claude Ferragne recevra une mention spéciale en étant nommé Athlète de la décennie par l'organisme québécois. En 1980, son rêve de remporter une médaille olympique s'estompera lorsque le Canada fera connaître sa décision de boycotter les Jeux olympiques de Moscou.

Ayant complété ses études universitaires en éducation physique, Claude Ferragne enseignera cette discipline au Cégep d'Ahuntsic après sa carrière athlétique. Il sera intronisé au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec en 1996.