Commission royale sur les transports

La Commission royale sur les transports, aussi appelée commission MacPherson, du nom de son président, M. MacPherson, est établie en 1959 par le gouvernement fédéral pour faire enquête sur la politique des transports et spécialement sur les inégalités des tarifs de transport des marchandises.

Commission royale sur les transports

La Commission royale sur les transports, aussi appelée commission MacPherson, du nom de son président, M. MacPherson, est établie en 1959 par le gouvernement fédéral pour faire enquête sur la politique des transports et spécialement sur les inégalités des tarifs de transport des marchandises. Dans leur rapport en trois volumes (1961), les commissaires recommandent que les compagnies ferroviaires aient plus de latitude pour éliminer les services-voyageurs et les lignes secondaires non rentables, et qu'elles reçoivent des subventions additionnelles pour s'acquitter des responsabilités que leur impose le Parlement en ce qui concerne la manutention du grain. Une nouvelle Loi nationale sur les transports est adoptée en conséquence. Ses principes, notamment le caractère avantageux de la concurrence entre les divers modes de transport, l'opportunité de réduire la réglementation, qui motivera la création de la Commission canadienne des transports (voir OFFICE NATIONAL DES TRANSPORT) en tant qu'unique organisme de surveillance, et l'application de frais raisonnables aux transporteurs pour l'utilisation d'installations fournies par le gouvernement manifestent l'influence de la Commission.