Comox

La Première nation Comox fait partie des SALISHde la côte nord, qui sont entrés en contact avec les Européens en 1792 quand George VANCOUVER explorait la côte.

Comox, ville de la C.-B.; population 12 136 (recens. 2006), 11 391 (2001cA); const. en 1967; située sur la côte Est de l'ÎLE DE VANCOUVER, à 223 km au nord de Victoria, sur une hauteur dominant le port de Comox. Avec la ville de COURTENAY et le village de CUMBERLAND, Comox se trouve dans la vallée de Comox située entre les montagnes du PARC PROVINCIAL STRATHCONA et le glacier de Comox, à l'ouest, et le DÉTROIT DE GEORGIA, à l'est. Les pentes de ski à proximité du mont Washington en font une station de sport d'hiver recherchée.

La Première nation Comox fait partie des SALISHde la côte nord, qui sont entrés en contact avec les Européens en 1792 quand George VANCOUVER explorait la côte. Lorsque les colons ont commencé à s'établir dans la région au début des années 1860, Comox grandit lentement comme centre de services et noyau de transport pour la vallée de Comox. Cet endroit est au coeur d'une région agricole fertile où l'on trouve des pommes de terre, des fruits et des produits laitiers. Son nom, dérivé du mot kwakwala (voir KWAKIUTLS) « komuckway » signifiant abondance, fait référence à la grande quantité de gibier et de baies dans la vallée.

La douceur du climat incite beaucoup de personnes retraitées à s'y établir. La base des Forces canadiennes de Comox, située à 5 km au nord-est, joue un rôle important dans l'économie locale. Fondée en 1942 en tant que base de l'Aviation royale du Canada, la BFC de Comox s'occupe principalement de recherche et d'opérations de sauvetage, de patrouilles maritimes et de soutien à la défense navale et aérienne. On y trouve également un musée de l'aviation. Des bateaux de plaisance et des flottes de pêche mouillent dans les nombreux ports. Un traversier effectue la navette entre la péninsule de Comox et POWELL RIVER, sur le continent.