Barrage

Un barrage est une structure bâtie sur un cours d’eau pour contrôler ou arrêter la circulation de l’eau, ce que l’on appelle l’endiguement. Les barrages peuvent être construits par les humains ou les animaux, comme les castors. Dans certains cas, ils peuvent même être formés par des forces géologiques naturelles.



Barrage à Ocean Falls

De l’eau coule sur le barrage d’Ocean Falls, en Colombie-Britannique.

Types de barrages

Il existe différents types de barrages, qui ont des fonctions variées. Par exemple, certains sont construits pour créer un réservoir. Ces lacs artificiels peuvent ensuite être utilisés pour la consommation humaine, l’irrigation, l’industrie, l’entreposage de résidus toxiques de l’exploitation minière, les loisirs, la pisciculture ou la production d’hydroélectricité. D’autres barrages sont construits pour limiter le débit de l’eau afin d’éviter les inondations en aval. Des barrages souterrains peuvent également être construits pour limiter le débit de la nappe phréatique. Les barrages remplissent souvent plusieurs fonctions et sont alors nommés barrages multifonctions.

Barrages au Canada

Les premiers barrages répertoriés au Canada sont de petite taille. À l’ère coloniale, les ruisseaux sont endigués pour fournir de l’énergie aux moulins à grain et aux scieries et pour acheminer le bois au marché. L’irrigation nécessaire au développement agricole des prairies au début du 20e siècle est également due aux barrages.

Centrale hydroélectrique de Carillon

La centrale hydroélectrique de Carillon est la centrale la plus puissante de la rivière des Outaouais.

Grâce au grand nombre de cours d’eau au Canada, le pays compte en 2020 plus de 15 000 barrages, dont la plupart sont destinés à la production d’hydroélectricité. Le Canada figure parmi les plus grands producteurs hydroélectriques au monde, et environ la moitié de sa production annuelle est issue des barrages du Québec. Par exemple, le barrage Robert-Bourassa est le barrage hydroélectrique le plus puissant au pays.

Malgré leurs avantages, les barrages ont aussi d’importantes conséquences écologiques et sociales à long terme. La construction d’un barrage peut avoir des effets sur la population locale, la vie sauvage, le climat local et la stabilité géologique.

Par exemple, en 1971, Hydro-Québec et le gouvernement du Québec lancent le Projet de la baie James, qui consiste à construire des centrales hydroélectriques sur la côte est de la baie James. De nombreux barrages sont alors bâtis, comme le barrage Robert-Bourassa. Générant de l’énergie pour la province, le Projet a également pour effet d’inonder 11 500 km2 de terres sauvages habitées par des peuples cris et inuits de la baie James. L’inondation cause en outre la contamination au mercure du poisson et entraîne la mort d’environ 10 000 caribous.