Deral Johnson

Deral Jean Johnson, chef de chœur, formateur (né le 17 août 1926 à Roosevelt, en Oklahoma, aux États-Unis; décédé le 24 mars 2010 à Flagstaff, en Arizona, aux États-Unis).

Deral Jean Johnson, chef de chœur, formateur (né le 17 août 1926 à Roosevelt, en Oklahoma, aux États-Unis; décédé le 24 mars 2010 à Flagstaff, en Arizona, aux États-Unis). Deral Johnson a été un chef de chœur et un formateur influent. Après avoir dirigé des chorales d’église et des chorales locales dans le Kansas, le Texas, le Colorado et le Nebraska aux États-Unis, il a fondé le programme de musique chorale de l’Université Western Ontario en 1969. Il a dirigé avec succès, jusqu’en 1989, un chœur mixte de 40 voix, les University of Western Ontario Faculty of Music Singers, remportant de nombreux prix et exerçant une influence à l’échelon national et international sur les chefs de chœur et les éducateurs.

Formation et début de carrière

Deral Johnson obtient un BA au Sterling College dans le Kansas en 1949 et une maîtrise de la University of Northern Colorado en 1953. Il reçoit également des leçons particulières de Brock McElheran et de Jean Berger à la University of Colorado à Boulder. Il enseigne la musique chorale et instrumentale dans des écoles primaires et secondaires du Kansas et du Texas pendant 14 ans, puis déménage à Boulder où il exerce comme professeur de technique chorale à la University of Colorado de 1963 à 1965. Il occupe également les fonctions de directeur des activités chorales au Hastings College dans le Nebraska de 1965 à 1969. En 1969, il déménage à London en Ontario où il intègre la faculté de musique de l’Université Western Ontario.

Université Western Ontario

En 1969, Deral Johnson forme les University of Western Ontario Faculty of Music Singers, un chœur mixte de 40 voix, qu’il dirige jusqu’en 1989. Cet ensemble vocal se produit dans de nombreux endroits et remporte plusieurs distinctions. Il obtient une réputation internationale et enregistre l’album Un cri de joie (Audat CMR-233) qui comprend Cantate pour une joie de Pierre Mercure. En 1986, la phalange obtient le premier prix du Concours national radiophonique de Radio-Canada pour chorales d’amateurs dans la catégorie Musique contemporaine ainsi que le premier prix pour le meilleur artiste-interprète d’une composition canadienne pour Psalm 148 de R. Murray Schafer. Cette même année, elle remporte le trophée du vainqueur de la BBC International Competition.

Deral Johnson dirige également les University of Western Ontario Faculty of Music Singers dans des œuvres comme l’Oratorio de Noël de Jean-Sébastien Bach, la Messe en ut de Ludwig van Beethoven, les Chichester Psalms de Léonard Bernstein, Service sacré d’Ernest Bloch, le Requiem de Johannes Brahms, Cantata Academica de Benjamin Britten, le Te Deum d’Anton Bruckner, le Messie de Georg Friedrich Haendel, la Harmoniemesse de Joseph Haydn, Spring Song de Jānis Kalniņš, Elias de Felix Mendelssohn, le Gloria de Francis Poulenc et le Gloria d’Antonio Vivaldi.

Tout au long de sa carrière, Deral Johnson dirige des chorales d’église et des chœurs locaux dans toutes les villes où il enseigne. En Ontario, il forme le London Pro Musica dont il assure la direction de 1971 à 1975 (voirMusique à London); il est également à la tête de l’Ontario Youth Choir en 1970, en 1972 et en 1977. Il occupe en outre les fonctions de chef du Manitoba Youth Choir, du Saskatchewan Honour Choir et de l’International Music Camp Choir. Deral Johnson dirige la première exécution d’œuvres chorales de compositeurs canadiens comme Arsenio Girón, Barrie Cabena, Nancy Telfer et Peter Paul Koprowski. Il est également l’un des deux chefs à la baguette lors de la première interprétation d’Apocalypsis de R. Murray Schafer.

Héritage

Deral Johnson prend sa retraite en 1991 de l’Université de Western Ontario avec le titre de professeur émérite, poursuivant cependant ses activités de juge de concours, d’animateur d’ateliers et de chef invité. Ses 20 ans d’enseignement à l’Université Western Ontario lui valent la réputation d’un professeur exigeant quant aux travaux qu’il confie aux élèves et rigoureux sur la discipline, qui se montre toutefois un éducateur bienveillant et sensible respectueux du talent et des aptitudes de chacun. Deral Johnson a exercé une influence sur de nombreux chefs de chœur et éducateurs, et ce, à l’échelon national et international, et a été le mentor d’un certain nombre de chefs de chœur de premier plan comme Robert Cooper, Ken Fleet, Brenda Zadorsky et Victoria Meredith.

Une version de cet article est parue initialement dans l’Encyclopédie de la musique au Canada.