Discours du trône

Le discours du Trône présente le programme d’un gouvernement pour une nouvelle session parlementaire. Le discours contient des observations sur l’état de la nation et décrit les mesures auxquelles le gouvernement demandera au Parlement de donner suite. Bien que ce soit le monarque ou son représentant (le gouverneur général au niveau fédéral et le lieutenant-gouverneur au niveau provincial) qui prononce le discours, il est entièrement rédigé par les ministres.

Le discours du Trône présente le programme d’un gouvernement pour une nouvelle session parlementaire. Le discours contient des observations sur l’état de la nation et décrit les mesures auxquelles le gouvernement demandera au Parlement de donner suite. Bien que ce soit le monarque ou son représentant (le gouverneur général au niveau fédéral et le lieutenant-gouverneur au niveau provincial) qui prononce le discours, il est entièrement rédigé par les ministres.


Parlement canadien

Adresse en réponse au discours du trône

La première tâche de la Chambre des communes et du Sénat lors de l’ouverture d’une nouvelle session parlementaire consiste à autoriser une réponse au discours. C’est l’adresse en réponse au discours du trône. Un simple député du parti ministériel propose une adresse de remerciement. Les députés membres de l’opposition proposent ensuite des amendements à cette adresse, déplorant le contenu du discours et déclarant généralement leur manque de confiance envers le gouvernement. À la Chambre des communes, le débat sur l’adresse dure huit jours au maximum. Un député peut parler de presque n’importe quel sujet. Pour montrer que la Chambre peut étudier des affaires qui ne sont pas proposées dans le discours, le premier projet de loi déposé pendant une session porte toujours sur un sujet qui n’y est pas mentionné.

Voir aussi Procédure parlementaire; Monarchie constitutionnelle; Constitution du Canada; Histoire constitutionnelle du Canada.


//