Don Francks

Don Harvey Francks. Chanteur, comédien (né le 28 février 1932 à Burnaby en Colombie-Britannique; décédé le 2 avril 2016 à Toronto en Ontario).

Don Harvey Francks, chanteur, comédien (né le 28 février 1932 à Burnaby en Colombie-Britannique; décédé le 2 avril 2016 à Toronto en Ontario). Comédien alors qu'il était encore enfant, plus tard tromboniste de dixieland, Francks commença sa carrière à la SRC en chantant à l'émission radiophonique de Lorraine McAllister, « Sing for Your Supper », et partagea la vedette avec McAllister à l'émission « The Burns Chuckwagon Show » (1954-55). Au TUTS, il interpréta des premiers rôles dans Oklahoma (1954) et Anything Goes (1955). Fixé à Toronto en 1957, il chanta avec Patti Lewis à l'émission « Country Club », à la radio de la SRC. Parallèlement, Francks joua dans des pièces de théâtre à la télévision de la SRC. En 1961, il fut en vedette dans The Drylanders, premier long métrage dramatique de l'ONF. Il fit partie de la distribution des productions de Spring Thaw, The Fantasticks et autres revues, et fut coproducteur à Toronto de The Connection, pièce controversée sur la subculture de la drogue de l'auteur amér. Jack Gelber, jouée en 1960-61 à la House of Hambourg, dans laquelle il interpréta le rôle de Leach aux côtés d'autres comédiens et des musiciens Maury Kaye (piano), P.J. Perry (saxophone), Ian Henstridge (contrebasse) et Archie Alleyne (batterie). En 1962, il forma un trio de jazz avec Henstridge et le guitariste Lenny Breau, se produisant dans des cabarets à Toronto et New York (notamment au Village Vanguard où ils gravèrent le micr. Jackie Gleason Says No One in This World Is Like Don Francks, 1963, Kapp KRS-4501). Établi à New York, Francks enregistra Lost... and Alone (1965, Kapp KS-3417) et joua à Broadway dans les comédies musicales Kelly (1965) et Flipside (1968), deux échecs, et parut « off Broadway » dans un programme de chansons de théâtre de Leonard Bernstein (1965). En 1967, il interpréta le rôle de Woody dans le film de Hollywood Finian's Rainbow. Après une pause au cours de laquelle il demeura dans la réserve indienne de Red Pheasant, dans l'Ouest de la Saskatchewan, Francks reprit sa carrière au milieu des années 1970, se produisant au cabaret et au théâtre dans plusieurs villes canadiennes. En 1975, il mit en scène à Saskatoon The Insanity of One Man, utilisant des musiciens de la réserve. De retour à Toronto, il interpréta le rôle de Lugerio (1977) dans l'adaptation musicale de Mandragola d'Alan Gordon et Doug Riley, diffusée par la SRC et enregistrée par les vedettes (CBC LM-448). Jouant une fois de plus des rôles dramatiques à la télévision et à la radio de la SRC, il gagna des prix ACTRA pour son interprétation dans un film et une série pour la télévision, Drying Up the Streets et « The Phoenix Team » (en 1980 et 1981 respectivement). Il servit en outre de narrateur dans « The Land » à la télévision de la SRC et fit partie de productions telles que Riel (1979) et Labor of Love (1985). Il s'est en même temps produit dans des cabarets de Toronto (fréquemment au Basin Street en 1978, et occasionnellement à la George's Spaghetti House (George's Jazz Room) par la suite) ainsi qu'à l'Ontario Place lors des festivals de jazz de 1979 et 1984. Au sujet de la carrière diversifiée de Francks, Bob Blackburn écrivait : « Il est furieusement poussé à communiquer avec le public. Il a beaucoup de choses à dire, mais il est si diversement doué quant à ses moyens d'expression qu'il ne peut décider celui dont il se servira pour communiquer. Il persiste à les essayer tous » (The Telegram, Toronto, 22 août 1963). Francks a écrit le livret de Hear Me Talkin' to Ya pour Ron Collier (1964) en basant son texte sur des citations de musiciens de jazz et d'écrivains. Sa composition Growing Up, une valse jazz, a été enregistrée par Paul Hoffert et Moe Koffman. Il a aussi signé de nombreuses chansons.


Lecture supplémentaire

  • Franklin, Stephen. 'Don Francks: snarling on top of the world,' Weekend Magazine, 30 Jan 1965

    Coxson, Mona. 'Don Francks is moving in many different ways,' CanComp, 143, Sep 1979

    Bearden, Jim and Butler, Linda Jean. 'A jack of all trades and master of most,' Maclean's, 13 Oct 1980