Double remaniement

Après que le gouvernement de George-Étienne CARTIER et de John A. MACDONALD de la PROVINCE DU CANADA eut été forcé de démissionner le 29 juillet 1858, George BROWN et Antoine-Aimé DORION forment un gouvernement réformiste.

George-\u00c9tienne Cartier
Sir George-\u00c9tienne Cartier est la personne qui a r\u00e9ussi \u00e0 persuader les Canadiens fran\u00e7ais d'accepter la Conf\u00e9d\u00e9ration (avec la permission des Biblioth\u00e8que et Archives Canada/C-8007).

Après que le gouvernement de George-Étienne CARTIER et de John A. MACDONALD de la PROVINCE DU CANADA eut été forcé de démissionner le 29 juillet 1858, George BROWN et Antoine-Aimé DORION forment un gouvernement réformiste. Selon les règles parlementaires de l'époque, les ministres nouvellement nommés doivent abandonner leurs sièges et se représenter à l'occasion d'une élection partielle, mais cette règle ne s'applique pas à un ministre qui abandonne un poste pour un autre en moins d'un mois. Quand le gouvernement est renversé le 4 août et que le gouverneur général de l'époque sir Edmund HEAD demande à Cartier et à Macdonald de former un deuxième gouvernement, chaque ministre se charge d'un nouveau portefeuille le 6 août et reprend ses anciennes fonctions le 7. Le désormais célèbre « double remaniement » permet au gouvernement de Macdonald-Cartier de conserver le pouvoir sans avoir à se soumettre à des élections partielles.