Eckville

Eckville, ville de l'Alb.; pop. 1019 (recens. 2001), 901 (recens. 1996), 899 (recens. 1991), 853 (recens. 1986); superf. 1,40 km2; const. en tant que village en 1921, puis en tant que ville en 1966. Eckville se trouve à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest. de RED DEER.

Eckville, ville de l'Alb.; pop. 1019 (recens. 2001), 901 (recens. 1996), 899 (recens. 1991), 853 (recens. 1986); superf. 1,40 km2; const. en tant que village en 1921, puis en tant que ville en 1966. Eckville se trouve à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest. de Red Deer. Le nom de la ville a été choisi lors d'un concours. C'est Hattie Mitzner qui a gagné avec le nom « Eckville », choisi en mémoire d'un des premiers colons, Andy Eckford.

Bon nombre des premiers colons de la région d'Eckville sont des Estoniens. À la fin du XIXe siècle, un groupe d'Estoniens s'opposent, pour des raisons idéologiques et politiques, à l'annexion de leur pays à l'Empire soviétique. La perspective d'une liberté politique et l'attrait économique que représentent les terres de colonisation attirent plusieurs d'entre eux au Canada. Henri Kingseps est une figure dominante de cette immigration. En 1899, il conduit un groupe de colons dans la région de Sylvan Lake. En 1903, il s'installe sur un nouveau lotissement situé tout près de l'endroit qui allait devenir la ville d'Eckville, et une nouvelle colonie estonienne s'implante peu à peu avec l'arrivée d'autres colons venant de Sylvan Lake. En 1905, un bureau de poste ouvre ses portes.

Beaucoup de ces colons participent activement à la vie politique et soutiennent les Fermiers unis de l'Alberta. Plusieurs coopératives se forment dans la région, dont une coopérative de vente de bétail et une coopérative d'épargne et de prêt bancaire. Au début de la colonisation, les agriculteurs visent l'autosuffisance puisque cette partie de l'Alberta n'a pas accès aux marchés. Entre 1910 et 1914, deux chemins de fer sont construits dans la région, ce qui amène une diversification de l'économie et la fondation de villes comme Eckville.

Après la première guerre mondiale, Eckville devient un centre d'affaires et de services pour les agriculteurs de la région, et elle l'est toujours aujourd'hui. Les compagnies pétrolières, les scieries et l'industrie du bois d'oeuvre procurent aussi beaucoup d'emplois.