Festival des Arts de Saint-Sauveur



Festival des Arts de Saint-Sauveur

Lancé à l'été 1992 sous le nom de festival Hiawatha (renommé en 1997 Festival des Arts de Saint-Sauveur) par l'homme d'affaires Lou Gordon, ce festival s'est donné pour mandat de soutenir la création et de faire la promotion des arts de la danse et de la musique en présentant des spectacles mettant en vedette des artistes de haut calibre tant au niveau international que local. Offert à un vaste public, le festival rend ainsi accessible la danse et la musique dans un mouvement culturel d'importance.

Historique

Déjà sur une lancée d'envergure, le festival des Arts Hiawatha débute à l'été 1992 en offrant trois semaines de spectacles de danse et de musique qui réunissent entre autres le Royal Winnipeg Ballet et des étoiles du milieu telles que Anik Bissonnette, Louis Robitaille et Margie Gillis. Après trois années de réussite, le public est conquis et le festival repense sa portée durant l'année 1996. Rebaptisé Festival des arts de Saint-Sauveur, c'est à l'été 1997 que s'amorce la nouvelle aventure de ce festival prisé dont le rayonnement culturel dépasse de loin les limites de leur nouvel emplacement. Sous un nouveau chapiteau de 450 places, la scène accueille artistes, danseurs, musiciens et artisans devant plus de 15 000 spectateurs. Devant ce succès, le festival s'offre l'année suivante un chapiteau climatisé de 700 places. Depuis lors, le festival récolte les hommages et devient un incontournable événement culturel de haut calibre autant par la renommée des danseurs et musiciens invités que par l'accessibilité des arts de la scène, rendue possible au grand public.

Dans cet esprit, notons la présentation de spectacles gratuits sur la Grande scène extérieure, un volet jeunesse et des causeries d'avant spectacle qui permettent aux visiteurs d'en apprendre plus sur la compagnie de danse invitée et le spectacle présenté. De plus, initiative fort appréciée du public, après chaque spectacle, les spectateurs peuvent rencontrer et échanger avec le chorégraphe et les danseurs et musiciens.

Volet danse

Le Festival des Arts de Saint-Sauveur est l'hôte de nombreuses étoiles de la danse et de compagnies de danse renommées et ce depuis leur tout début. On pense aux Danse Théâtre de Montréal, le St-Petersburg Ballet, le Royal Swedish Ballet, le José Greco Flamenco Danse Co., le Ballet national de Hongrie. Quant au Ballet Kirov, on y aura adoré la performance de la danseuse étoile, Diana Vishneva, la divine.

En 2001, on y salue en première canadienne, les Complexions de New York, troupe de 22 danseurs étoiles des plus grandes compagnies américaines. En 2003, c'est au tour du Ballet Theâtre National de Prague de venir ravir son auditoire. L'année 2004 voit Annick Bissonnette prendre sa place au comité artistique et à la direction. Pour célébrer l'année de la Chine, le Festival des arts de Saint-Sauveur présentera une primeur nord-américaine avec la venue de la compagnie Guangzhou Ballet. L'énergique troupe Rubberbandance sera aussi de la partie. Conçue par Anik Bissonnette l'oeuvre inédite Kylian le grand remportera un grand succès. Salué par la critique, ce ballet sera d'ailleurs présenté en tournée au Québec et au Canada. Pour célébrer le 20e anniversaire du Festival (2011), les compagnies Aspen Santa Fe Ballet et la troupe 3e étage, troupe des solistes du Ballet de l'Opéra de Paris viendront réjouir de leurs prestations le fidèle public du festival.

Volet musique

Un grand éventail de chanteurs, d'interprètes, de chorales et d'ensemble musicaux sont montés sur les scènes du Festival des Arts de Saint-Sauveur, offrant spectacles et concerts de tous genres. On pense au The Canadian Brass, l'Orchestre métropolitain, l'Ensemble Amati, le Montreal Jubilation Gospel Choir, ainsi que les élèves de l'Institut canadien d'art vocal, et de plusieurs autres venant de nombreux pays. On pense, aussi aux Violons du Roy et à l'ensemble I Musici. En 2008 on y présente la version concert de la comédie musicale Le Petit Roi. Le chanteur Gino Quilico et Oliver Jones ont de plus honoré le festival de leurs présentations ainsi que la chorale Chicago Children's Choir.

Dans un esprit créatif et afin de souligner la création musicale, le concours Concours international mixte de composition musicale pour la danse et la chorégraphie voit le jour en 1997 et l'année suivante aura lieu la première présentation des lauréats.

Le Festival des Arts de Saint-Sauveur s'est mérité à deux reprises (2006-2007), le Grand Prix du Tourisme des Laurentides, catégorie festivals et événements, ainsi que le Prix Ambassadeur culturel des Laurentides 2009, en reconnaissance pour la qualité de ses présentations et pour son soutien à la création.