Fou de Bassan

Le Fou de Bassan se rencontre exclusivement dans l'Atlantique Nord. Il se reproduit dans des colonies fort populeuses (il y en a six au Canada), habituellement sur des falaises littorales abruptes, au sommet des falaises ou sur des parois rocheuses situées surtout dans des îles.

Fou de Bassan
La caractéristique la plus remarquable de l'île Bonaventure est son peuplement de fous de Bassan, ces oiseaux migrateurs sont censés former la plus importante colonie de cette espèce du monde (Corel Professional Photos). Pour entendre le cri du fou de bassan, cliquez sur le bouton \u00ab Son \u00bb (avec la permission de Monty Brigham, Bird Sounds of Canada.
Fou de bassan, répartition du

Fou de Bassan

Le Fou de Bassan (Morus bassanus) est un grand OISEAU MARIN aux longues ailes blanches, marquées de noir aux extrémités, au plumage presque entièrement blanc et à la tête jaunâtre. Il pèse un peu plus de 3 kg et peut atteindre jusqu'à 100 cm de longueur. Il appartient à la famille des Sulidés, qui compte neuf espèces de fous vivant principalement sous les tropiques. Ce sont des oiseaux trapus, au bec fort et pointu, aux pattes et au cou assez courts et à la queue effilée. Ils se nourrissent de poissons qu'ils capturent en plongeant du haut des airs, souvent d'une hauteur de 20 à 30 m. L'été, ils mangent du maquereau, du hareng et du capelan. On connaît peu leur régime alimentaire hivernal.

Répartition et habitat

Le Fou de Bassan se rencontre exclusivement dans l'Atlantique Nord. Il se reproduit dans des colonies fort populeuses (il y en a six au Canada), habituellement sur des falaises littorales abruptes, au sommet des falaises ou sur des parois rocheuses situées surtout dans des îles.

Nidification

Le Fou de Bassan se reproduit pour la première fois à l'âge de cinq ou six ans. La femelle pond un seul oeuf blanchâtre. L'incubation dure environ 44 jours, et les parents nourrissent leur petit pendant environ 90 jours. En automne, les adultes et les oiseaux immatures sont observés assez régulièrement à l'intérieur des terres. L'hiver, les fous se déplacent vers le sud et ils hivernent au large des côtes de la Floride et dans le golfe du Mexique.

Population

Environ 75 p. 100 de la population nord-américaine, qui compte 56 000 couples reproducteurs (1994), niche à trois endroits dans le golfe du Saint-Laurent (l'ÎLE BONAVENTURE, la pointe est de l'ÎLE D'ANTICOSTI, et les Rochers-aux-Oiseaux, aux ÎLES DE LA MADELEINE). On compte aussi trois colonies sur la côte sud-est de Terre-Neuve (ÎLE FUNK, île Baccalieu et CAP ST. MARY'S). La plus grande colonie, à l'île Bonaventure, compte un peu plus de 24 000 couples. La population y croît régulièrement et on estime qu'elle pourrait dépasser le cap des 30 000 couples au tournant du siècle. Cette colonie constitue un sanctuaire fédéral d'oiseaux migrateurs et l'île Bonaventure fait partie du Parc ce conservation de l'Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé.


En savoir plus

Lecture supplémentaire

  • B. Nelson, The Gannet (1978); D.N. Nettleship, "A Recent Decline of Gannets, Morus bassanus, on Bonaventure Island, Quebec,"Canadian Field-Naturalist, 89 (1975); and "Gannets in North America: Present Numbers and Recent Population Changes,"Wilson Bulletin, 88 (1976); Nettleship and G. Chapdelaine, "Population Size and Status of the Northern Gannet Sula bassanus in North America, 1984,"Journal of Field Ornithology, 59 (1988).

Liens externes