Franck, Albert Jacques

Albert Jacques Franck, « Albie », peintre (Middelburg, Pays-Bas, 2 avril 1899 - Toronto, 28 févr. 1973). Champion belge de nage à grande distance en 1924, il immigre au Canada et travaille comme entraîneur de natation au YMCA central à Montréal.

Franck, Albert Jacques

Albert Jacques Franck, « Albie », peintre (Middelburg, Pays-Bas, 2 avril 1899 - Toronto, 28 févr. 1973). Champion belge de nage à grande distance en 1924, il immigre au Canada et travaille comme entraîneur de natation au YMCA central à Montréal. Il exerce ensuite divers métiers à Toronto et à Montréal. Le moment décisif dans la carrière de Franck survient après la Deuxième Guerre mondiale, lorsqu'il loue un magasin rue Gerrard à Toronto, le « Greenwich Village » de la ville, où il restaure des tableaux, conçoit des cartes de Noël et expose ses propres oeuvres. Franck, qui distribue conseils et victuailles avec une égale générosité, devient une sorte de figure paternelle pour de nombreux jeunes artistes.

Franck essaie de peindre toutes les saisons de l'année, mais l'hiver devient son sujet de prédilection. Il cherche son inspiration dans les maisons en ruines et les ruelles mal famées de certains quartiers de Toronto. Son oeuvre y acquiert une nouvelle puissance plastique, la couleur s'approfondit, et le détail est réduit, dans un dessin qui laisse libre cours à l'expression de l'émotion. Franck connaît progressivement la réussite financière et le succès critique quand son amour des vieilles briques, de la neige sale et des clôtures de ruelles se transpose dans une transcription plus vaste de la vie canadienne. Il révèle aux spectateurs le monde ordinaire qui les entoure. Sa vision de Toronto illustre cette idée simple selon laquelle les villes deviennent grandes par ce qu'elles préservent.


Lecture supplémentaire

  • Harold Town, Albert Franck (1974).