Gambo

Gambo, ville de T.-N.; pop. 1984 (recens. 2011), 2072 (recens. 2006), const. en 1980. Gambo est résulte de la fusion de trois localités, Dark Cove, Middle Brook et Gambo, qui s'étirent le long de la côte, à l'extrémité de la baie de Freshwater, long courant remontant de la baie de Bonavista.

Gambo, ville de T.-N.; pop. 1984 (recens. 2011), 2072 (recens. 2006), const. en 1980. Gambo est résulte de la fusion de trois localités, Dark Cove, Middle Brook et Gambo, qui s'étirent le long de la côte, à l'extrémité de la baie de Freshwater, long courant remontant de la baie de Bonavista. Gambo tire son nom du portugais gama (biche), ou plus probablement de gambo, un traîneau servant au transport du bois. On relève son nom pour la première fois dans le recensement de 1857. La ville devient ensuite un centre important d'exploitation forestière, de sciage du bois et de pêche au saumon.

Dans les années 1860, David Smallwood (grand-père de Joseph SMALLWOOD) ouvre une scierie assez importante, la première à Terre-Neuve à fonctionner à la vapeur. Après l'arrivée du chemin de fer transinsulaire à Gambo dans les années 1890, la ville sert de lien entre les bateaux côtiers et le chemin de fer.

Les résidants continuent à couper ou à traiter le bois pour d'autres scieries locales et pour d'importantes entreprises de papier jusqu'à ce que la plupart des peuplements soient incendiés par une série de feux de forêt (plus particulièrement en 1961). Bien que le chemin de fer a cessé ses opérations, située le long de la transcanadienne, à l'entrée de la route vers le nord de la baie de Bonavista, Gambo poursuit son rôle de grand centre régional de services.