George Anthony Barber

​George Anthony Barber, joueur de cricket et éducateur (né en 1802 à Hitchin dans le Hertfordshire en Angleterre; décédé le 20 octobre 1874 à Toronto en Ontario).

George Anthony Barber, joueur de cricket et éducateur (né en 1802 à Hitchin dans le Hertfordshire en Angleterre; décédé le 20 octobre 1874 à Toronto en Ontario).

George Barber immigre au Canada en 1826 en apportant d’Angleterre, dans sa nouvelle patrie, son amour du cricket. En tant que professeur assistant dans un lycée de York, il est en position idéale pour accroître la popularité du cricket au-delà des parties jouées entre les soldats britanniques. Il fonde le premier club de cricket au Canada en 1827, sous le nom de York Cricket Club, qui sera rebaptisé Toronto Cricket Club en 1834. En 1829, il est nommé maître d’écriture à l’Upper Canada College, nouvellement créé, au sein duquel il fonde, en 1836, le Upper Canada College Cricket Club, veillant à ce que le cricket soit intégré au programme des études. Il devient ensuite rédacteur en chef du Commercial Herald (qui sera plus tard connu sous le titre de Toronto Herald) dans lequel il publie des articles sur le cricket pour populariser ce sport.

En 1844, George Barber inaugure le poste de superviseur des écoles publiques de Toronto. Cette même année, il participe au premier match sportif international de l’ère moderne, au cours duquel l’équipe de cricket du Canada bat celle des États-Unis. Ce match est l’amorce d’une série de matchs internationaux de cricket entre le Canada et les États-Unis qui se poursuivra jusqu’en 1912, lorsque la Première Guerre mondiale interrompt de nombreuses manifestations sportives. À l’image de cette série internationale, George Barber fait preuve d’une longévité exceptionnelle puisqu’il continue à jouer des matchs de cricket organisés jusqu’en 1860, à l’âge de 58 ans. Outre ses activités de joueur sur le terrain, il revêt également la tenue d’arbitre lors de matchs de la série internationale entre le Canada et les États-Unis, en 1846 et en 1853. Pour son rôle dans l’implantation et l’essor de ce jeu au Canada, on l’appelle souvent le « père du cricket canadien ».


Lecture supplémentaire

  • Patrick Adams, A History of Canadian Cricket: An Immigrant's Game? (2010).