Grottes du Poisson-Bleu

Les grottes du Poisson-Bleu recèlent les vestiges archéologiques les plus anciens et les mieux conservés du Canada.

Béringie

Les grottes du Poisson-Bleu recèlent les vestiges archéologiques les plus anciens et les mieux conservés du Canada. Les grottes, au nombre de trois, sont situées dans une crête calcaire surplombant le cours supérieur de la rivière Bluefish au milieu du chaînon Keele, dans le Nord du Yukon. On trouve dans le loess accumulé par le vent, durant le Pléistocène supérieur, des ossements de mammouth, de cheval, de bison, de caribou, de mouton, de saïga, d'ours, de lion et d'autres mammifères ainsi que d'oiseaux et de poissons. Beaucoup des ossements des grands mammifères portent les traces de coups donnés par des outils de pierre, tandis que quelques os de mammouths ont des marques associées à une technique de taille par percussion.

Le loess renferme aussi les restes lithiques d'une technique microlame ou du burin similaires à ceux qui ont été trouvés dans les sites paléoarticques américains. Sur la base de ces découvertes et d'une série croissante de datations au radiocarbone associées, il est maintenant possible d'affirmer que les grottes de du Poisson-Bleu ont été utilisées de façon sporadique par des groupes de chasseurs il y a plusieurs milliers d'années (entre 25 000 et 12 000). Enfin, la reconstitution paléoenvironnementale, fondée sur le pollen, les macrofossiles, les indices pédologiques, sédimentologiques et sur les restes de micro-mammifères, concorde avec les découvertes effectuées dans d'autres régions de la Béringie orientale pour la période de l'apogée du Wisconsinien supérieur et les millénaires subséquents.

Voir aussi Archéologie; Préhistoire.


En savoir plus