Groulx, Gilles

Il y revient en 1977 pour participer à la série de coproductions documentaires entre le Canada et le Mexique. Primera pregunta sobre la felicidad / Première question sur le bonheur (1977) prend la part des paysans, dénonce leur exploitation et promeut avec intensité la cause de la réforme agraire.

Chat dans le sac, Le
Photo tirée du Chat dans le sac, une production de l'Office national du film (avec la permission de la Cinémathèque québécoise).\r\n \r\n
Groulx, Gilles
Le metteur en scène, Gilles Groulx. Photo prise en 1964 (avec la permission du Toronto International Film Festival Group).\r\n \r\n

Groulx, Gilles

Gilles Groulx, réalisateur (Montréal, 30 août 1931 -- id., 21 août 1994). Il entre à l'Office national du film (ONF) comme monteur en 1956. En 1958, avec Michel BRAULT et Marcel Carrière, il réalise un chef-d'oeuvre, Les Raquetteurs. Après plusieurs documentaires originaux, il passe à la fiction avec le classique Chat dans le sac (1964) qui parle de recherche identitaire individuelle et collective dans le Québec de la RÉVOLUTION TRANQUILLE. Poursuivant avec rigueur et sensibilité sa réflexion sur le cinéma, la politique et l'esthétique, il réalise trois longs métrages en quelques années. Dans Où êtes-vous donc? (1968), plutôt que de s'adonner à un exposé direct sur la situation politique au Québec, Groulx emploie une approche fragmentée et lyrique qui confronte image et commentaire dans un style ésotérique qui n'est pas sans évoquer Jean-Luc Godard. Se faisant le chantre de la révolte et la révolution et citant l'oeuvre de Karl Marx, il se penche dans Entre tu et vous (1969) sur la publicité et les médias. Après ces deux fictions à teneur politique, il poursuit la même démarche militante en documentaire avec 24 heures ou plus (1972-1976). Dans le Québec d'après la CRISE D'OCTOBRE 1970, l'ONF juge le film trop engagé et controversé et l'interdit pendant cinq ans. Censuré, Groulx quitte l'institution.

Il y revient en 1977 pour participer à la série de coproductions documentaires entre le Canada et le Mexique. Primera pregunta sobre la felicidad / Première question sur le bonheur (1977) prend la part des paysans, dénonce leur exploitation et promeut avec intensité la cause de la réforme agraire. En 1980, il débute la réalisation d'un film-opéra, Au pays de Zom , sur une musique de Jacques Hétu et avec la basse Joseph ROULEAU. Malheureusement, Groulx est victime d'un grave accident de voiture qui l'empêche de terminer le film avant 1982. Il s'agit d'une satire opératique à contenu social qui exige du spectateur un effort constant et qui confirme la réputation d'exigence du cinéaste. À cause des séquelles de l'accident, Groulx n'est plus jamais revenu au cinéma. Il s'est plutôt adonné à la peinture. Il est mort dans l'oubli et l'indigence. En 1985, il a obtenu le prix Albert-Tessier remis par le gouvernement du Québec.

Filmographie sur le cinéaste : Richard Brouillette, Trop c'est assez (1995).


Liens externes