Guerres des Shiners

Les guerres des « Shiners », qui ont lieu de 1837 à 1845, sont de violents affrontements entre les bûcherons IRLANDAIS et canadiens-français dans la vallée de la rivière des Outaouais.

Guerres des Shiners

Les guerres des « Shiners », qui ont lieu de 1837 à 1845, sont de violents affrontements entre les bûcherons IRLANDAIS et canadiens-français dans la vallée de la rivière des Outaouais. Une fois la construction du CANAL RIDEAU terminée, les Irlandais s'installent dans la région de Bytown (Ottawa) et commencent à supplanter les Français dans le commerce du bois d'oeuvre. La violence, qui prend surtout la forme de bagarres, culmine en 1837, au moment où l'immigration irlandaise annuelle atteint des sommets et à une époque de crise financière, de flambées des prix et de chômage à la hausse dans les camps de bûcherons. Les citoyens outrés de Bytown forment l'Association pour la préservation de la paix publique à Bytown, mais le terrorisme se poursuit jusque tard dans les années 1840. Le terme « Shiners » vient peut-être du mot français « chêneur », des chapeaux lustrés que portaient les nouveaux venus ou encore des pièces de monnaie avec lesquelles les bûcherons étaient payés.