Haricot sec

La croissance du haricot sec est favorisée par une température moyenne de 18 à 22ºC durant la saison de croissance. Le haricot sec est cultivé avec ou sans irrigation.

Champ commercial de haricot de grande culture dans le sud de l'Alberta (avec la permission de Parthiba Balasubramanian).

Haricot sec

Le haricot commun réfère aux plants de haricots cultivés seulement pour leurs gousses charnues et immatures (HARICOTS VERTS ou potagers), ainsi qu'aux graines séchées (haricots secs). De toutes les espèces cultivées, le haricot sec est le type le plus largement produit et consommé; il représente l'une des cultures de LÉGUMINEUSES À GRAINS les plus importantes au Canada. Le haricot sec a évolué d'une plante grimpante sauvage des montagnes de l'Amérique centrale et des Andes de l'Amérique du Sud, en une culture de LÉGUMINEUSE de première importance pour l'alimentation. Le type cultivé a été introduit au Canada par les colons européens. Le besoin de diversifier la production des cultures au Canada, et le développement de variétés de haricots secs adaptées à l'environnement, avec des semences de meilleure qualité et une résistance accrue aux maladies, ont généré une augmentation substantielle de la production de haricots secs au cours des 15 dernières années. On récolte annuellement au Canada environ 220 000 tonnes de haricots secs, cultivés sur plus de 110 000 ha. L'Ontario, le Manitoba et l'Alberta sont les plus gros producteurs. Environ 70 p. cent de la production est exportée vers d'autres pays.

La croissance du haricot sec est favorisée par une température moyenne de 18 à 22ºC durant la saison de croissance. Le haricot sec est cultivé avec ou sans irrigation. La production dans les champs non irrigués se situe dans des régions à fortes précipitations (> 400 mm), telle la vallée de la Red River au Manitoba et en Ontario. Dans les prairies semi-arides (AB et SK), de l'irrigation de complément est nécessaire afin d'obtenir un plus grand rendement grainier. Les plants de haricots secs sont extrêmement sensibles au gel; des précautions adéquates doivent donc être prises pour protéger les plants des dommages causés par le gel. Tout comme la plupart des membres de la famille des légumineuses à grains, les plants de haricots secs maintiennent une relation symbiotique avec la bactérie Rhizobium afin de fixer l'azote atmosphérique dans leurs racines. Les plants de haricots secs sont touchés par plusieurs MALADIES, dont des maladies fongiques (voirCHAMPIGNON) telles le pourridié, la moisissure blanche, et l'anthracnose, et des maladies bactériennes telles la brûlure bactérienne commune, le virus de la mosaïque du haricot et la flétrissure bactérienne. Les maladies réduisent le rendement et la qualité des cosses et des grains de haricot.

Le haricot sec est cultivé principalement comme aliment, mais les grains fendus ou décolorés sont incorporés dans les rations d'aliments du bétail. Les préférences des consommateurs pour la taille, la forme, la couleur, les motifs, et le lustre de l'enveloppe des grains varient grandement d'un pays à l'autre. Des variétés de haricots secs correspondant à différentes classes de marché sont cultivées au Canada. Ces variétés incluent les haricots à petits grains (le poids de 100 grains étant de moins de 25 g) petit rond blanc et noir (mat ou lustré), les haricots à grains moyens (le poids de 100 grains étant de 25 à 40 g) pinto, great northern, petit rouge et rose, et les haricots à gros grains (le poids de 100 grains étant de plus de 40 g) canneberge, jaune, rouge foncé, rouge pâle et blanc. Différentes classes de marchés de niche, tels les haricots otebo, kintoki, dutch brown, à œil jaune et Jacob's Cattle, sont également produites à plus petite échelle.

Les grains de haricot sont riches en protéines végétales, en fibres, en minéraux, en acide folique, et en amidon résistant, et ils sont faibles en gras. La consommation de haricots secs a été liée à des risques réduits de plusieurs maladies, dont le cancer. Les différentes utilisations qu'on fait des haricots secs incluent la cuisson, la mise en conserve (domestique et commerciale), les haricots déshydratés à cuisson rapide (utilisés dans les soupes et les nouilles), les haricots surgelés (utilisés dans les soupes), les farines de haricots (utilisées dans les pâtes et pâtisseries sans gluten), les flocons de haricot et les produits extrudés (céréales à déjeuner et barres nutritives).


En savoir plus

Lecture supplémentaire

  • S.P. Singh, "Production and Utilization" in Common bean improvement in the twenty-first century (1999); N. Wang and J.K. Daun, "Bean Phaseolus vulgaris L." in The chemical composition and nutritive value of Canadian pulses (2004); Pulse Canada, Composition Fact Sheets - Canadian Beans and Canadian Bean Products (www.pulsecanada.com) (2009).