Orchestre Hart House

Orchestre Hart House/Hart House Orchestra. Orchestre de chambre fondé en juillet 1954 par Boyd Neel, alors doyen du RCMT, sur le modèle de son célèbre ensemble britannique, le Boyd Neel Orchestra.

Orchestre de chambre fondé en juillet 1954 par Boyd Neel, alors doyen du RCMT, sur le modèle de son célèbre ensemble britannique, le Boyd Neel Orchestra. Vers 1957, les 18 instrumentistes à cordes et 4 instrumentistes à vent du nouveau groupe furent réduits à 13 cordes, plus des musiciens surnuméraires au besoin. Les violons solos furent successivement John Dembeck, Albert Pratz, Andrew Benac, Clifford Evens et David Zafer. Le répertoire comportait des oeuvres des XVIIe, XVIIIe et XXe siècles et aussi des oeuvres commandées à Maurice Blackburn (Suite pour cordes, 1960), Keith Bissell (Three Pieces, 1961), Harry Freedman (Fantasy and Allegro, 1962) et Morris Surdin (Concerto pour accordéon et cordes, 1966, créé par Joseph Macerollo). Pastel Blue de Norman Symonds fut aussi au nombre des oeuvres créées par l'ensemble (1963). L'orchestre donna son premier concert à Tillsonburg, Ont., le 14 octobre 1954. Il fit ses débuts à la radio de la SRC le 27 octobre, et ses débuts torontois à l'Eaton Auditorium le 25 novembre. Des séries de concerts furent ensuite offertes à la Hart House, et des programmes hors série dans d'autres salles de Toronto et divers centres ontariens. En 1955, l'orchestre joua un rôle important dans la présentation du premier programme musical d'envergure au Festival de Stratford. À cette occasion, à titre d'orchestre résident pendant un mois, il créa A Song of Welcome de Willan avec Lois Marshall comme soliste et Divertimento pour cordes de Morawetz, exécuta des programmes incluant les six Concertos brandebourgeois de Bach et Two Études de Godfrey Ridout, et accompagna les Festival Singers et divers solistes, parmi lesquels Glenn Gould et Isaac Stern. En 1958, avec le concours de Gould et de Marguerite Lavergne comme solistes, l'orchestre représenta le pays à l'Exposition universelle de Bruxelles, interprétant notamment des oeuvres de Ridout et Morawetz. Lors d'une tournée canadienne en 1960, l'orchestre donna 32 concerts, la plupart dans de petits centres. En 1966, il effectua une tournée européenne (Angleterre, Belgique et Scandinavie) au cours de laquelle il fit ses débuts londoniens le 7 juin au Commonwealth Institute et se produisit au Festival d'Aldeburgh à l'invitation de Benjamin Britten. Lors de l'Expo 67, l'orchestre présenta pendant une semaine des concerts quotidiens de musique canadienne, enregistrés (en direct) en partie sur le micr. RCI 238. À la retraite de Neel de l'Université de Toronto (1971), l'orchestre cessa de se produire en public sans toutefois avoir été officiellement dissous. Le New Hart House Chamber Orchestra, qui n'est pas son successeur, fut fondé par Bill Phillips en 1973 et bientôt rebaptisé New Chamber Orchestra. En 1976, un orchestre amateur sous la direction de Phillips reprit le nom de Hart House, et en 1991, il donnait toujours un concert annuel sous la conduite d'Errol Gay. Ses membres proviennent de la communauté de l'Université de Toronto.


Lecture supplémentaire

  • 'The Hart House Orchestra: continuing two noble traditions,' CBC Times, 24-30 Oct 1954

    Neel, Boyd. 'Hart House remembered,' AudioScene Canada, 4, Apr 1976

    - My Orchestra and Other Adventures (Toronto 1985)