William George Richardson Hind

William George Richardson Hind, artist (né le 12 juin 1833 à Nottingham, en Angleterre; décédé le 18 novembre 1889 à Sussex, au Nouveau-Brunswick). Illustrateur, peintre et aquarelliste d’origine britannique, il produit des croquis et des peintures de paysages et de personnes au Canada. Il accompagne des expéditions à la rivière Moisie en 1861 et dans des champs d’or du Cariboo en 1862.

William George Richardson Hind, artist (né le 12 juin 1833 à Nottingham, en Angleterre; décédé le 18 novembre 1889 à Sussex, au Nouveau-Brunswick). Illustrateur, peintre et aquarelliste d’origine britannique, il produit des croquis et des peintures de paysages et de personnes au Canada. Il accompagne des expéditions à la rivière Moisie en 1861 et dans des champs d’or du Cariboo en 1862.


William George Richardson Hind

Autoportrait de l’artist William Hind (vers 1865-1870).
(avec la permission de Bibliothèque et Archives Canada, no d’acquisition 1937-285-1)


William George Richardson Hind naît en Angleterre, puis immigre au Canada en 1851. Il suit alors son frère aîné, Henry Youle Hind , arrivé à Toronto en 1846 et enseignant à l’école normale de Toronto. William Hind devient « maître de dessin » à la même école (1851-1857) et met sur pied un studio d’art.

À la fin des années 1850, il retourne en Angleterre, où il est influencé par les peintures des artistes préraphaélites John Everett Millais, William Holman Hunt et Dante Gabriel Rossetti en raison de leur grande attention aux détails. De retour au Canada en 1861, l’artiste se joint à l’expédition de son frère à la rivière Moisie , qui se jette dans le fleuve Saint-Laurent . Au cours du voyage, William Hind dessine plus de 100 croquis, notamment ses impressions du paysage et des traditions des Naskapis et des Montagnais locaux. Ses croquis sont à l’origine de plusieurs grandes aquarelles.



En 1862, William Hind part avec les Overlanders , un groupe d’environ 150 personnes voyageant de Fort Garry (Winnipeg , Manitoba ) jusqu’à la Colombie-Britannique en quête d’or (voir Ruée vers l’or du Cariboo ). Tout au long du voyage, il garde sur lui un carnet de croquis. Selon John Russell Harper , historien de l’art canadien, William Hind « est tellement désagréable que ses camarades l’excluent et qu’il est forcé de voyager seul plusieurs jours avant de se faire pardonner. » Il dessine le groupe traversant des ruisseaux, chassant des bisons et passant le temps dans des campements. Plus tard, il peint une série de tableaux basés sur ce voyage et sur la vie dans l’Ouest, notamment sur l’extraction minière dans le Cariboo.

« Manitobah » Settler’s House and Red River Cart

Tableau de William George Richardson Hind, vers 1862.
(avec la permission de Bibliothèque et Archives Canada, no d’acquisition 1937-283-1)


William Hind vit à Victoria , en Colombie-Britannique, pendant sept ans avant de partir vers l’Est. Il atteint Winnipeg à l’automne 1869. L’année suivante, il arrive dans les provinces de l’Atlantique . Son frère avait déménagé à Windsor , en Nouvelle-Écosse , en 1866. William Hind travaille alors pour le chemin de fer Intercolonial , probablement en tant que dessinateur, en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick .

peintres topographes
'The Third Rapid on the Moisie' de William George Richardson Hind (avec la permission de Bibliothèque et Archives Canada/C-13979).

En savoir plus