Igloolik, sites archéologiques d'

Voir aussi ARCHÉOLOGIE.

Peigne
Peigne en défense de morse, région de Pelly Bay, dans les Territoires du Nord-Ouest; culture thulée (avec la permission du Eskimo Museum de Churchill).
Figurine masculine
Défense de morse, région d'Igloolik, dans les Territoires du Nord-Ouest; culture Dorset (avec la permission du Musée des beaux-arts du Canada).

Igloolik, sites archéologiques d'

Les sites archéologiques d'Igloolik sont situés dans les îles à l'extrémité nord du BASSIN FOXE, près du village d'IGLOOLIK. Ils ont été habités sans interruption depuis 4000 ans. La région a attiré les chasseurs préhistoriques par la richesse de ses mammifères marins, surtout le PHOQUE et le MORSE. Le relèvement isostatique (une élévation du niveau de la terre en raison des températures plus élévée qui ont fait fondre la glace et réduire sa pesanteur) a créé la formation d'une série de plages dont l'altitude est supérieure dans la région, de sorte que les vestiges archéologiques témoins d'une occupation plus ancienne se trouvent actuellement à une altitude supérieure à celle des occupations plus récentes. Cette situation a permis aux archéologues de prouver une séquence sans précédent d'occupation et d'évolution culturelle tout au long de la période paléo-inuite qui a duré de 2000 av. J.-C. à 1000 apr. J.-C. environ. Les paléo-inuits a été le premier peuple à habiter les côtes et les îles de l'Arctique canadien, il y a de cela 4 000 ans (voir PRÉHISTOIRE). Après 1000 apr. J.-C, ils ont été remplacés par des Inuits de la culture préhistorique de THULÉ, dont les descendants ont continué à parcourir la région tout au long de la période historique.

Voir aussi ARCHÉOLOGIE.


En savoir plus