Jean Benoît

Jean Benoît, artiste surréaliste (Québec, v. 1922 - Paris, 22 août 2010). Benoît étudie à l'École des Beaux-arts de Montréal, où il est l'élève d'Alfred PELLAN.

Jean Benoît

Jean Benoît, artiste surréaliste (Québec, v. 1922 - Paris, 22 août 2010). Benoît étudie à l'École des Beaux-arts de Montréal, où il est l'élève d'Alfred PELLAN. Tout comme Pellan, Léon BELLEFLEUR, Albert DUMOUCHEL, Mimi PARENT et Jeanne Rhéaume, il est l'un des 14 cosignataires, en 1948, du manifeste Prisme d'Yeux, rédigé par Jacques de TONNANCOUR.

En 1948, Benoît quitte le Québec avec Mimi Parent pour s'installer à Paris, où ils rencontreront André Breton en 1959. À partir de ce moment et jusqu'à la dissolution officielle du mouvement, Benoît prend part aux activités surréalistes et y apporte une touche personnelle non conformiste et iconoclaste, visible surtout dans sa performance intitulée Esécution du testament du marquis de Sade, présentée dans l'appartement parisien de Joyce Mansour, en décembre 1959.

L'oeuvre de Benoît, dont Breton fait de nombreuses fois l'éloge, repousse les limites de l'art traditionnel. Ni sculpteur ni peintre, il crée divers objets qui expriment la nature radicale de sa vision du monde. Refusant de présenter ses oeuvres en public quand il n'y voit pas d'autre but que la quête du succès, il a toutefois récemment présenté deux expositions en France qui soulignent son importance sur la scène artistique : Sauvages des villes, sauvages des îles, au Centre d'art contemporain à Noyers, en 1992; et sa première exposition individuelle, en octobre 1996, à la Galerie 1900-2000, à Paris, qui revêt une importance toute particulière. À cette occasion, les Éditions Filipacchi publient un ouvrage important d'Annie Le Brun qui rend compte avec rigueur des créations de Benoît au cours des 50 dernières années.


Lecture supplémentaire

  • Annie Le Brun, Jean Benoît (1996); Gérard Durozoi, Histoire du mouvement surréaliste(1997).