John Neville

Neville fréquente la Royal Academy of Dramatic Arts de Londres et apparaît pour la première fois comme figurant dans une représentation en 1947 de Richard II au New Theatre de Londres.

Neville, John
L'un des plus importants acteurs et metteurs en scène canadiens, John Neville a revivifié et revigoré les théâtres au Canada et dans son Angleterre natale (photo de l'artiste).
john neville

John Neville

John Neville, comédien, metteur en scène et producteur (Londres, 2 mai 1925; Toronto, 19 novembre 2011). Doté d'une présence sur scène aristocratique et élégante ainsi que d'une voix flexible et sonore, John Neville a été un des principaux artistes de la scène de sa génération. De plus, en tant qu'acteur, metteur en scène et directeur artistique, il a revivifié et revigoré des salles de théâtre à la fois dans son Angleterre natale et au Canada.

Neville fréquente la Royal Academy of Dramatic Arts de Londres et apparaît pour la première fois comme figurant dans une représentation en 1947 de Richard II au New Theatre de Londres. Au début des années 1950, il devient l'un des acteurs principaux les plus prisés de l'Angleterre, interprétant différents rôles shakespeariens et classiques, surtout au cours des six années qu'il passe à l'Old Vic Theatre de Londres. C'est là que, en 1955-1956, Richard Burton et lui attirent l'attention du monde entier en alternant les rôles d'Othello et de Iago.

En 1962, John Neville joue dans la première saison du Festival Chichester de Sir Laurence Olivier et, en 1963, obtient le premier rôle dans Coriolanus, mis en scène par Sir Tyrone GUTHRIE, pour l'ouverture du nouveau Nottingham Playhouse. Parmi ses nombreuses interprétations sur les planches du West End, figurent The School for Scandal (v.f. L'école du scandale), Once More With Feeling et Irma La Douce. Il tient aussi un premier rôle mémorable dans la pièce de théâtre Alfie. Il est directeur artistique du Nottingham Playhouse et il est décoré de l'ordre de l'Empire britannique en 1965.

En 1956, Neville fait ses débuts à Broadway dans Romeo and Juliet (v.f. Roméo et Juliette) et part en tournée aux États-Unis deux ans plus tard pour jouer dans Hamlet et dans Twelfth Night (v.f. La Nuit des rois) où il incarne le rôle de Sir Andrew Aguecheek. En 1971, il vient au Canada et joue dans Lolita, une version musicale plus ou moins réussie du roman de Vladimir Nabokov et, en 1972, il revient pour mettre en scène The Rivals (v.f. Les Rivaux) au CENTRE NATIONAL DES ARTS d'Ottawa. On lui offre la direction artistique du CITADEL THEATRE d'Edmonton, poste qu'il occupe de 1973 à 1978. De 1978 à 1983, il dirige le NEPTUNE THEATRE de Halifax où il se montre bon administrateur. En 1983, il fait une interprétation magistrale de Don Armado dans Love's Labour's Lost (v.f. Peines d'amour perdues) (rôle qu'il reprend en 1984) au FESTIVAL DE STRATFORD.

En 1985, Neville succède à John HIRSCH au poste de directeur artistique du Festival de Stratford criblé de dettes. Grâce à une programmation astucieuse, il élimine progressivement son important déficit tout en favorisant la carrière d'acteurs tels que Colm FEORE, Geraint Wyn Davies et Lucy Peacock. Sa programmation soulève parfois des controverses, car certains critiques lui reprochent d'utiliser la scène principale du Festival pour produire des comédies musicales populaires et lucratives.

Lorsqu'il quitte Stratford, après la saison de 1989, il commence à travailler pour le cinéma et la télévision. En 1988, il joue le baron dans le film culte de Terry Gilliam, The Advendures of Baron Munchausen (v.f. Les Aventures du baron de Münchausen) et il connaît une nouvelle notoriété au cours des années 1990 avec le rôle récurant de « l'homme bien manucuré » dans la populaire série télévisée The X-Files (v.f. X-Files).

John Neville apparaît aussi régulièrement dans les séries télévisées Amazonde Peter Benchley et Emily Of New Moon, il est également vedette invitée dans Queer As Folk et dans The Education of Max Bickford (v.f. L'Éducation de Max Bickford) et il joue le rôle de Sir Isaac Newton dans un épisode de Star Trek : The Next Generation (v.f. Star Trek : La Prochaine Génération).

Parmi les nombreux films dans lesquels il joue, citons notamment, Spider, un film d'action de David CRONENBERG, Between Strangers (v.f. Entre étrangers) d'Eduardo Ponti, Billy Budd , Mr Topaze et Oscar Wilde dans lesquels il joue des rôles de premier plan.

Ses récentes interprétations sur scène comprennent le rôle du comte de Warwick dans Saint Joan, à Broadway, celui d'Edgar dans Dance of death (v.f. La danse de mort) de Strindberg, au théâtre Almeida à Londres, un rôle dans Beethoven's Tenth (v.f. La Dixième de Beethoven), au Festival de Chichester et le rôle de Krapp dans La dernière bande de Samuel Beckett, au Du Maurier World Stage Festival, à Toronto, en 2000. En 1999, il met en scène The Creditors (v.f. Les Créditeurs) de Strindberg, la pièce d'ouverture de la Actors Repertory Company de Toronto.

Son dernier projet est le film de Norman JEWISON, The Statement. Il a, par ailleurs, prêté sa voix à la série d'animation télévisée Friends and Heroes (2007) et a été le narrateur du court-métrage Dance of Death (2010).

John Neville a été fait membre de l'ORDRE DU CANADA en 2006. Il était atteint de la maladie d'Alzheimer depuis quelques années.