Ken Dryden

 Sa fiche de gardien de buts pendant huit saisons passées dans la LNH, jusqu'à sa retraite en 1978-1979 (il ne jouera pas au cours de la saison 1973-74, en raison d'un différend au sujet de son contrat), est la plus homogène de toutes les fiches de gardiens de buts de l'ère moderne.

Dryden, Kenneth (Ken) Wayne

Kenneth (Ken) Wayne Dryden, joueur de hockey, avocat, politicien (Hamilton, Ontario, 8 août 1947). Après avoir joué au hockey à l'université Cornell University, il joint en 1970 les rangs des professionnels avec les Voyageurs de Montréal de la Ligue américaine de hockey. Après seulement six parties en saison régulière dans la Ligue nationale de hockey (LNH), il joue avec les CANADIENS DE MONTRÉAL pour les séries éliminatoires de la saison 1970-1971. Son talent exceptionnel permet aux Canadiens de remporter une Coupe Stanley inespérée cette année-là et lui vaut le TROPHÉE CONN SMYTHE.

Sa fiche de gardien de buts pendant huit saisons passées dans la LNH, jusqu'à sa retraite en 1978-1979 (il ne jouera pas au cours de la saison 1973-74, en raison d'un différend au sujet de son contrat), est la plus homogène de toutes les fiches de gardiens de buts de l'ère moderne. Il enregistre une moyenne de 2,24 buts comptés contre lui, par match, et 46 blanchissages en saison régulière, de même qu'une moyenne de 2,40 buts alloués et de 10 blanchissages en 112 parties éliminatoires. Il remporte le TROPHÉE CALDER en 1972 ainsi que le TROPHÉE VÉZINA en 1973 et en 1976. En 1977, 1978 et 1979, il partage cet honneur, en plus d'être nommé sur la première équipe d'étoiles à cinq reprises. Après avoir pris sa retraite, il travaille brièvement pour un réseau américain, ABC, en tant que commentateur de hockey pour les JEUX OLYMPIQUES de 1980, de 1984 et de 1988. Il est le président-directeur général des MAPLE LEAFS DE TORONTO de 1997 à 2004.

Ken Dryden est le premier Commissaire à la jeunesse de l'Ontario de 1984 à 1986 et, en 1986, il publie un rapport qui préconise de meilleurs programmes de formation professionnelle pour les jeunes. En 1985, on dévoile à Saint-Laurent, au Québec, une statue en bronze de l'ex-gardien de buts, qui le montre dans une pose familière, c'est-à-dire appuyé sur son bâton. Dryden a publié deux livres sur le hockey, The Game (1983), considéré comme le meilleur livre écrit sur le hockey, et Home Game (1989), qui se distinguent des autres livres consacrés à ce sport par leur côté cultivé et leur caractère réfléchi. Il a également écrit d'autres ouvrages, dont The Moved and the Shaken (1993) et In School (1995). Dryden continue de recevoir des honneurs pour sa contribution au hockey : il est intronisé au TEMPLE DE LA RENOMMÉE DU HOCKEY en 1983, il reçoit des doctorats honorifiques de l'UNIVERSITÉ D'OTTAWA, de l'UNIVERSITÉ WINDSOR, de la YORK UNIVERSITY, de la MCMASTER UNIVERSITY et de la ST MARY'S UNIVERSITY. Le Canadien retire son numéro (29) en janvier 2007.

Dryden entre en politique en 2004 quand il se présente aux élections en tant que candidat du PARTI LIBÉRAL dans la circonscription torontoise de York Centre. Il est nommé ministre du Développement social dans le cabinet dirigé par Paul MARTIN, poste qu'il occupe jusqu'à la défaite des libéraux en 2006. Quand Martin annonce sa démission en tant que chef du parti, Ken Dryden fait partie des huit candidats à la course à la direction du Parti libéral en 2006, mais il est défait au deuxième tour. Le leader libéral Stéphane DION le nomme président du nouveau comité pour la justice sociale du caucus. Dryden se présente de nouveau aux élections en 2011, mais il perd son siège, qui est remporté par un candidat du PARTI CONSERVATEUR.

C'est en 2013 que K.Dryden a été nommé Officier de l'ORDRE DU CANADA, en hommage à ses contributions à la société canadienne comme joueur de hockey, avocat et fonctionnaire.


Les oeuvres sélectionnées de
Ken Dryden

En savoir plus