Laflèche, Louis-François Richer

Louis-François Richer Laflèche, évêque catholique (Sainte-Anne-de-la-Pérade [aujourd'hui La Pérade, Qc], Bas-Canada, 4 sept. 1818 -- Trois-Rivières, Qc, 14 juill. 1898).

Laflèche, Louis-François Richer

Louis-François Richer Laflèche, évêque catholique (Sainte-Anne-de-la-Pérade [aujourd'hui La Pérade, Qc], Bas-Canada, 4 sept. 1818 -- Trois-Rivières, Qc, 14 juill. 1898). Il mène une carrière diversifiée : missionnaire à la TERRE DE RUPERT (1844-1856); professeur et administrateur du Collège de Nicolet (1856-1861); économe diocésain (1861-1866); évêque coadjuteur (1867-1870), puis évêque en titre de Trois-Rivières (1870-1898). Fidèle disciple de Mgr Ignace BOURGET, il est membre du groupe ultramontain intransigeant qui lutte contre le libéralisme et il s'oppose à l'archevêque E.A. TASCHEREAU et à ses alliés au sujet du Programme catholique, de la question universitaire, de l'influence abusive du clergé dans les campagnes électorales et de la réforme du CODE CIVIL. Après 1876, il est le chef reconnu et intransigeant de ce groupe.

Bien que sa position soit affaiblie dans l'entourage de l'archevêque et à Rome, il recommence à militer au sujet de la QUESTION DES ÉCOLES DU MANITOBA et obtient l'appui de la plupart des évêques du Québec. Lorsque le pape refuse de condamner la politique de compromis de Wilfrid LAURIER, Laflèche se soumet et se consacre à ses fonctions religieuses jusqu'à sa mort. Ses idées, résumées dans Quelques considérations sur les rapports de la société civile avec la religion et la famille (1866), auront une influence durable dans les milieux nationalistes et catholiques du Québec.

Voir aussi ULTRAMONTANISME.


Lecture supplémentaire

  • Nive Voisine, Louis-François Laflèche, deuxième évêque de Trois-Rivières (1 vol to date, 1980).