Lac Nipigon

Plus tard, la Compagnie du Nord-Ouest et la Compagnie de la baie d'Hudson établissent d'autres postes de traite, mais aucun ne devient un peuplement important.

Thunder Bay

Le lac Nipigon, d'une superficie de 4848 km2, est situé à 320 m d'altitude dans le Nord-Ouest de l'Ontario, à 100 km au nord-est de THUNDER BAY, et atteint 165 m de profondeur. Il se déverse au sud dans le LAC SUPÉRIEUR, par la rivière Nipigon. Le nom du lac viendrait du mot ojibwé Animi-bee-gong qui signifie « eaux continues ». Durant le XVIIIe siècle, les Cris qui habitent la région se font graduellement déplacer par les Ojibwés, qui y vivent encore aujourd'hui. Parmi les Européens venus visiter le lac, on retrouve RADISSON et DES GROSEILLIERS en 1659-1660, le père Allouez, en 1667, et DULHUT qui, en 1684, pour riposter à la concurrence de la Compagnie de la baie d'Hudson, construit le fort La Tourette sur la côte Nord-Est du lac.

Plus tard, la Compagnie du Nord-Ouest et la Compagnie de la baie d'Hudson établissent d'autres postes de traite, mais aucun ne devient un peuplement important. La population restreinte de cette région, l'environnement naturel et l'abondance du poisson et de la faune en font un lieu idéal pour les loisirs de plein air. Le lac Nipigon, le quatrième plus grand de l'Ontario, favorise une petite pêche commerciale, alors que les forêts adjacentes fournissent les usines de Red Rock et de Thunder Bay en bois à pâte. Depuis 1940, l'eau a été acheminée vers le sud à partir du bassin hydrographique de la RIVIÈRE ALBANY, par le détournement de l'Ogoki, dans le lac Nipigon, ce qui a eu pour effet d'en augmenter la capacité naturelle et de permettre de générer 266 000 kW des trois centrales hydroélectriques de la rivière Nipigon.


Liens externes