L'héritage de Marshall McLuhan dans la culture et la recherche

La popularité de Marshall MCLUHAN a d'abord semblé diminuer après sa mort en 1980. Mais, avec la naissance d'INTERNET en 1982, on recommence à évoquer McLuhan dans le contexte de la COMMUNICATION interactive bidirectionnelle.

L'héritage de Marshall McLuhan dans la culture et la recherche

La popularité de Marshall MCLUHAN a d'abord semblé diminuer après sa mort en 1980. Mais, avec la naissance d'INTERNET en 1982, on recommence à évoquer McLuhan dans le contexte de la COMMUNICATION interactive bidirectionnelle. L'arrivée de l'ORDINATEUR personnel rend possible le lien instantané et mondial par l'électronique entre les personnes et les organisations. En 1994, la création du consortium de la toile mondiale (World Wide Web) donne forme à ce que Marshall McLuhan avait écrit dès 1962 : «Le prochain média - quel qu'il soit - sera peut-être le prolongement de la conscience. La TÉLÉVISION n'en sera plus qu'un contenu et non pas un environnement comme aujourd'hui. Cela en fera une forme d'art. Utilisé comme outil de recherche et de communication, l'ordinateur pourrait accélérer la recherche, rendre obsolète l'organisation BIBLIOTHÉCONOMIQUE, donner une capacité encyclopédique à l'individu et permettre l'accès électronique à des données sur mesure et commercialisables.» Sa prescience était remarquable, comme c'est le cas pour ses autres nombreuses prévisions sur les médias.

Au milieu des années 1990, McLuhan fait l'objet d'une attention renouvelée dans un autre milieu. Il faut attribuer le mérite de son retour dans la médiasphère publique au magazine Wired, créé en 1993 qui se proclame « le magazine de la génération numérique ». McLuhan y est présenté comme le prophète de la génération numérique et celle-ci le (re)découvre. Wired en fait un saint patron et dans fait la cartouche de titre de chacun de ses numéros paraît la photo de McLuhan et un de ses aphorismes - qu'il qualifiait de « coups de sonde »; notamment « Les annonces publicitaires sont l'art rupestre du vingtième siècle. » Mois après mois, les lecteurs sont poussés à s'interroger sur les idées de McLuhan ce qui redore son image parmi les adeptes du numérique.

En plus d'avoir écrit plus d'un millier d'articles, McLuhan est l'auteur ou coauteur de 9 livres, dont plusieurs ont été réédités, et de 5 autres livres qu'il a lui-même publiés ou publiés en coédition. Depuis sa mort, 5 autres des livres dont il est coauteur et qui portent sur divers aspects de son œuvre ont été publiés à titre posthume. Jusqu'à présent, érudits et 3 biographies et 12 études importantes de son œuvre ainsi que des recueils d'articles ont été produites par érudits et auteurs. Du film au disque optique en passant par la bande vidéo, au ruban vidéo, des générations successives de médias ont enregistré son image. La compilation The Video McLuhan d'une durée de 6 heures en offre un échantillon.

L'œuvre de McLuhan a fait l'objet de très nombreuses recherches : articles, livres, revues savantes, conférences publiques et colloques internationaux - 44 dans le monde en 2011, l'année du centenaire de sa naissance. Ses idées et méthodes font partie des cursus d'écoles et d'universités de partout dans le monde. Une recherche en ligne du nom Marshall McLuhan produit plus de 5 millions de résultats. Son influence se fait sentir plus directement dans le domaine des communications, des études culturelles, des études des médias et surtout de l'écologie des médias.

Dans le monde universitaire, la fondation de la Media Ecology Association en 1998 a été un jalon important, qui a reconnu à McLuhan la paternité de la notion d'écologie des médias et à Neil Postman, de l'Université de New York, sa régularisation et son institutionnalisation. C'est Postman qui a défini le plus simplement cette discipline - l'écologie des médias est l'étude des médias en tant qu'environnements - et qui a donné un précepte fondamental de l'écologie des médias en affirmant qu'un support de communication est un environnement et non une machine. Cette discipline a servi de véhicule essentiel à la subsistance et à la valorisation de l'œuvre de McLuhan, ainsi qu'à son application à la recherche et à l'exploitation et à la production culturelle dans les médias.

Marshall a eu une influence dans presque tous les domaines et disciplines des sciences humaines, des SCIENCES SOCIALES, de l'ÉDUCATION et des études en COMMERCE. Son œuvre a influencé artistes, musiciens, romanciers, et décideurs, et a été étudiée par politiciens, fonctionnaires, activistes, entrepreneurs, PDG, et par le clergé. On en retrouve l'influence dans des thèmes de recherche actuels tels que :


• Comprendre McLuhan en tant que médium pour la convergence de l'art et de la science
• L'esthétique de Marshall McLuhan : Le médium en tant que forme d'expression
• Toronto est-elle désuète? Processus et ambivalence dans les études urbaines de McLuhan
• La théologie à l'ère de l'électronique : Ce que Marshall McLuhan a à dire aux théologiens
• McLuhan et la culture de la convergence : Vers un nouveau discours intermodal
• L'espace acoustique de Marshall McLuhan
• Publicité, McLuhan et la révolution créatrice, 1965-1980
• Marshall McLuhan et l'avenir du travail dans un monde d'information. Cet aperçu des sujets indique à quel point la recherche et la réflexion contemporaines sont encore de nos jours guidées et inspirées par McLuhan.





À titre de dernière réflexion sur l'héritage de McLuhan, et en n'oubliant pas son attitude exprimée dans la phrase « Je suis fermement opposé à toute innovation et à tout changement, mais résolu à comprendre ce qui se passe », on peut se demander à quel point son exploration de l'avenir des médias et de la communication a encouragé scientifiques et entrepreneurs à développer de nouveaux médias tels que les réseaux sociaux, les jeux en ligne et la réalité amplifiée.

McLuhan a également été commémoré de façon concrète. En 2010, l'UNIVERSITÉ DE TORONTO a ressuscité le programme McLuhan en culture et technologie à la faculté d'Information, qui a elle-même créé le Coach House Institute afin de perpétuer la tradition de recherche McLuhan. La vieille remise à voitures elle-même, siège des activités de Marshall McLuhan, a été remise en état selon les normes actuelles pour accueillir de nouvelles générations d'étudiants et de chercheurs. Sur le campus de son berceau intellectuel, St. Michael's College, la municipalité de Toronto a renommé une rue en son honneur, Marshall McLuhan Way.


Les oeuvres sélectionnées de
L'héritage de Marshall McLuhan dans la culture et la recherche

Lecture supplémentaire

  • New editions of books by Marshall McLuhan: The Gutenberg Galaxy: The Making of Typographic Man (1962), with new essays by W. Terrence Gordon, Elena Lamberti and Dominique Scheffel-Dunand (2011); Understanding Media: The Extensions of Man (1964), with a new introduction by Lewis H. Lapham (1994); Understanding Media: The Extensions of Man (1964), Critical Edition, edited by W. Terrence Gordon (2003).Posthumous publications: with Eric McLuhan, Laws of Media: The New Science (1988); with Bruce R. Powers, The Global Village: Transformations in World Life and Media in the 21st Century (1989); with David Carson, The Book of Probes, compiled and edited by Eric McLuhan, William Kuhns and Mo Cohen (2003); with Eric McLuhan, Media and Formal Cause (2011); with Eric McLuhan, Theories of Communication (2011).

Liens externes