Malbrough s'en va-t-en guerre

« Malbrough s'en va-t-en guerre ». Les nombreuses victoires du général John Churchill (1650-1722), duc de Marlborough familièrement appelé Malbrough et célèbre personnage de l'histoire de l'Angleterre, inspirèrent cette chanson que Napoléon aimait fredonner.

Malbrough s'en va-t-en guerre

« Malbrough s'en va-t-en guerre ». Les nombreuses victoires du général John Churchill (1650-1722), duc de Marlborough familièrement appelé Malbrough et célèbre personnage de l'histoire de l'Angleterre, inspirèrent cette chanson que Napoléon aimait fredonner. « Malbrough » est attribuée tantôt à Mme de Sévigné, tantôt à des soldats. F.-A.-H. LaRue note dans Le Foyer canadien, vol. I (Québec 1863), qu'elle aurait pu être inspirée par la « Chanson du duc de Guise » avec laquelle elle offre une ressemblance frappante. Elle est devenue au Canada français l'une des chansons folkloriques les plus répandues. Elle raconte que Malbrough est parti en guerre et que sa femme, attendant son retour, voit venir un page. Celui-ci vient lui annoncer la mort de son mari.

Chez les Canadiens anglais, la mélodie a été popularisée sous le titre « For He's a Jolly Good Fellow ». William Parker Greenough rapporte dans Canadian Folk-Life and Folk-Lore (New York 1897) qu'elle est aussi connue sur l'air de « We Won't Go Home Till Morning »; il donne d'ailleurs une version différente par le texte et la musique de la version apparaissant dans les Chansons populaires du Canada (Québec 1865) d'Ernest Gagnon. Dans les Chansons canadiennes, harmonisées par Paul-Émile Prévost, « paroles et musique par nos canadiens » (Montréal 1907), figurent deux versions différentes elles aussi de celle de Gagnon. Édouard-Z. Massicotte mentionne dans le Bulletin des recherches historiques (janvier 1921) l'existence de la chanson « Peper' n'va pas-t-en guerre » sur la même mélodie, le texte faisant allusion à Louis-Joseph Papineau, homme politique du milieu du XIXe siècle. « Malbrough » a été enregistrée sur micr. notamment par Ovila Légaré, Alan Mills (Folk. FP 708 B), Les Cailloux (Cap. T 70 000) et l'Ensemble Claude-Gervaise (Solo SO-25510).


Lecture supplémentaire

  • McLennan, William. Songs of Old Canada (Montreal 1886)

    Kolinski, Mieczyslaw. 'Malbrough s'en va-t-en guerre: seven Canadian versions of a French folksong,' Yearbook of the IFMC, vol 10, 1978