Marcel Barbeau

Marcel Barbeau, peintre, sculpteur, cinéaste (né le 18 février 1925 à Montréal, Québec; décédé le 2 janvier 2016 à Montréal). Membre actif des Automatistes, dont le chef de file est Paul-Émile Borduas, Barbeau est un artiste innovateur dont les oeuvres sont beaucoup exposées

 For\u00eat vierge
Huile sur contre-plaqu\u00e9 de Marcel Barbeau, 1948 (avec la permission de la National Gallery of Canada/Mus\u00e9e des Beaux-Arts du Canada, Ottawa).\r\n \r\n

Marcel Barbeau

Marcel Barbeau, peintre, sculpteur, cinéaste (né le 18 février 1925 à Montréal, Québec; décédé le 2 janvier 2016 à Montréal). Membre actif des Automatistes, dont le chef de file est Paul-Émile Borduas, Barbeau est un artiste innovateur dont les oeuvres sont beaucoup exposées. Il reçoit une très solide formation de base. En plus d'étudier le dessin à l'École du meuble de Montréal, il travaille avec Borduas, avec l'architecte Marcel Parizeau et avec l'historien de l'art Maurice Gagnon. De 1962 à 1974, il voyage beaucoup et expose à Paris, à New York et en Californie. Son style change et passe du lyrisme abstrait de la période automatiste à un mode d'expression plus géométrique.

À la fin des années 70, il revient à une forme plus libre, couvrant toute la surface du tableau, comme il le faisait au début. Ses sculptures sont exposées à Montréal (1984) et à Toronto (1986). Dès 1987, sa peinture change à nouveau : s'inspirant de ses sculptures et de ses collages, il retourne au Hard Edge et aux couleurs très contrastantes. Il reçoit de nombreux prix, y compris le prix Zack de l'Académie royale des arts du Canada en 1964 et la médaille d'or de peinture des Jeux de la Francophonie à Paris en 1994. Ses oeuvres font partie de grandes collections.


En savoir plus

Lecture supplémentaire

  • Carolle Gagnon and Ninon Gauthier, Marcel Barbeau: Fugato (1990); L.R. Lerner and N.F. Williamson, eds, Art and Architecture in Canada: A Bibliography and Guide to the Literature (1991).