Marie-Mai

Marie-Mai Bouchard, auteure, compositrice, interprète (née le 7 juillet 1984, à Varennes, Québec). Elle enivre la génération actuelle de sa musique aux notes rock, électro et pop et de sa voix d’une riche authenticité. Sur scène, cette artiste polyvalente sait transmettre toute sa fougue et son énergie au public. Récipiendaire de nombreux prix Félix, incluant celui de l’Interprète féminine et de l’Album de l’année, Marie-Mai a reçu trois disques d’or et deux disques platine pour la vente de ses albums au Canada. Elle s’est produite sur les plus grandes scènes du monde francophone et s’est distinguée à l’échelle canadienne en remportant plusieurs Prix de la chanson SOCAN, pour la Chanson populaire de l’année et à titre d’Auteur-compositeur de l’année.

Marie-Mai, Ottawa, 2009
Marie-Mai, 2013
Marie-Mai, 2014
Spectacle de Marie-Mai, dans le cadre des FrancoFolies de Montréal, le 21 juin 2014

Des débuts prometteurs

Dès l’âge de 5 ans, Marie-Mai Bouchard s’intéresse à la musique et compose ses premiers morceaux au piano. Son père, Jean-Pierre Bouchard, et sa grand-mère, Alice Desbiens, sont pour elle des modèles, et ils l’encouragent à suivre l’élan musical qui l’anime. C’est alors qu’elle joue dans la comédie musicale Rock’n Nun durant un spectacle de fin d’année à l’école secondaire De Mortagne, à Boucherville, que Marie-Mai prend conscience qu’elle souhaite poursuivre dans cette voie. Elle s’inscrit à l’École de chant Johanne Raby, où elle apprend les rudiments du chant, de la danse et de l’art théâtral.

Star Académie

À 18 ans, forte de cette expérience et encouragée par sa grand-mère, elle s’inscrit au concours Star Académie dans le cadre du premier regroupement de nouveaux talents en 2003. Sa candidature est retenue par les juges de la nouvelle télé-réalité.

Durant son passage à ce concours tant apprécié du public, jamais la présence de Marie-Mai n’est mise en péril. Elle charme le public québécois et se fait remarquer par le célèbre compositeur Luc Plamondon, dont elle interprète la chanson Salaud (de la comédie musicale Cindy signée Luc Plamondon et Romano Mussumara) lors de la dernière émission.

Un premier album : Inoxydable (2004)

À la suite de son passage à Star Académie, Luc Plamondon la contacte et lui propose d’écrire des textes pour elle. Finalement, il l’encouragera plutôt à écrire ses propres chansons. C’est ainsi que paraît en septembre 2004 le premier album de Marie-Mai, Inoxydable,qui connaît un succès immédiat et retentissant. Il est d’ailleurs certifié disque d’or à l’automne 2005 (avec 50 000 copies vendues). La chanteuse entreprend ensuite une tournée à travers le Québec, puis assure à l’automne 2006 la première partie du spectacle du chanteur Garou en tournée à travers la France et la Suisse. Le 18 décembre 2006, elle présente un premier spectacle solo en France, au Bataclan à Paris.

Dangereuse attraction (2007) et Version 3.0 (2009)

Viennent ensuite les albums Dangereuse attraction,en 2007, et Version 3.0, en 2009, pour lesquels elle reçoit respectivement un disque d’or et une certification platine. Également en 2009, elle remporte un premier Prix de la chanson populaire SOCAN pour Si pour te plaire, qu’elle a co-écrit avec Marc Dupré et Jean-François Breau. En février 2010, elle chante Emmène-moi durant la cérémonie de clôture des Jeux olympiques d’hiver de Vancouver, ce qui fait d’elle la deuxième Québécoise de l’histoire, après Céline Dion, à chanter lors d’une cérémonie officielle de cette envergure. Elle enregistre ensuite Love Me Tender en duo virtuel avec Elvis Presley dans le cadre du spectacle Viva Elvis du Cirque du Soleil présenté à Las Vegas. En novembre 2010, elle rafle deux prix Félix au gala de l’ADISQ, celui de l’Album rock de l’annéeet celui de l’Interprète féminine de l’année.

Que ce soit dans l’intimité d’un studio, comme lorsqu’elle enregistre la chanson Je repars (traduction de I’m coming down) en 2010 avec son ami David Usher, ou sur scène devant 60 000 spectateurs sur les Plaines d’Abraham lors du Festival d’été de Québec en 2012, Marie-Mai aborde chaque situation avec précision, après l’avoir longuement visualisée.

Un 4e album et des collaborations artistiques

L’année 2012 s’avère riche en collaborations artistiques pour Marie-Mai. La prestation de la chanteuse et du groupe punk-rock québécois Simple Plan leur permet de remporter le prix Duo francophone de l’année pour la version française de Jet Lag au gala NRJ Music Awards tenu à Cannes en janvier 2012. En mars, elle livre une interprétation enflammée de Jet Lag avec le groupe à l’amphithéâtre de spectacles de variétés Le Zénith de Paris. Cette pièce musicale évoque la réalité de plusieurs couples d’aujourd’hui séparés par les fuseaux horaires.

En août 2012, C.O.B.R.A., le premier extrait de son 4e album, est diffusé sur les ondes des stations de radio du Québec. Quelques semaines plus tard, elle lance à l’Olympia de Montréal l’album Miroir, qui se hisse rapidement en tête du palmarès iTunes au Québec (no 1) et au Canada (no 2). Le 17 octobre 2012, à peine un mois après sa sortie, l’album reçoit une certification or pour ses 40 000 exemplaires vendus.

Toujours en 2012, lorsque le Français Johnny Hallyday entend Marie-Mai chanter pour la première fois, il lui propose immédiatement une collaboration artistique. À son avis, Marie-Mai a la « Rock’n roll attitude». Fière et surprise, c’est avec joie qu’elle assure en juin la première partie de deux spectacles d’Hallyday au Stade de France, à Paris.

En 2013, lors des festivités de la fête du Canada à Ottawa, elle partage la scène avec de nombreux artistes canadiens, dont la chanteuse Carly Rae Jepsen. Quelques mois plus tard, elle remporte le prix Félix de l’Album pop de l’année et de l’Interprète féminine de l’année.

En 2014, elle reprend Jet Lag avec son mari, collaborateur et réalisateur artistique, Fred St-Gelais, dans son spectacle Traverser le miroir au Centre Bell, à Montréal. Enregistré par 14 caméras, ce concert cinématographique dont la mise en scène est dirigée par Guy Lévesque est présenté dans 50 salles au Québec. Le DVD du spectacle est certifié triple platine au Canada avec plus de 30 000 copies vendues.

M (2014)

Le plus récent album de Marie-Mai, M, sorti le 12 mai 2014, a pour fil conducteur la liberté. Plusieurs artistes, comme le claviériste Alex McMahon pour la chanson aux rythmes punk Tourner, collaborent aux arrangements originaux. L’album fait aussi appel à la voix et la prestance de Boogat, MC et artiste de musique du monde, dans un duo aux musicalités hip-hop intitulé Ne m’écoute pas, de même qu’au chanteur montréalais Jonas pour la chanson Jamais trop tard (qui grimpe à la 11e position du palmarès iTunes du Canada). M reçoit un accueil exalté du public et se hisse rapidement au sommet des palmarès; l’album reçoit dès juillet 2014 une certification or.

En 2015, elle participe à la bande sonore de la Guerre des tuques 3D, une version animée du classique du film jeunesse réalisé par André Melançon en 1984. À partir de décembre 2015, elle effectue un retour sur scène avec un spectacle en résidence au Théâtre Saint-Denis à Montréal en présentant 22 spectacles sur une période de 25 jours. Celui-ci lui vaut d’ailleurs une nomination à l’ADISQ pour le meilleur spectacle de l’année. Même si elle ne remporte pas ce prix lors de la soirée du Gala des prix Félix, en octobre 2016, elle repart avec la statuette de l’interprète de l’année, et ce, pour une cinquième fois en carrière.

L’engagement social

En 2008 et 2009, Unicef Canada recrute Marie-Mai comme porte-parole d’une collecte de dons auprès des jeunes du niveau secondaire pour la lutte contre la malaria (le programme « Un filet d’espoir / Spread the Net »). En décembre 2011, elle prend part à la campagne de sensibilisation « L’intimidation, ça finit là » aux côtés d’autres artistes québécois. Élève lunatique à l’école, elle révèle alors avoir été victime d’intimidation.

Prix et distinctions

Prix Félix (ADISQ)

Album de l’année ‒ rock (Dangereuse attraction) (2008)

Interprète féminine de l’année (2010)

Album de l’année ‒ rock (Version 3.0) (2010)

Interprète féminine de l’année (2011)

Spectacle de l’année – Auteur-compositeur-interprète (Version 3.0) (2011)

Prix de la chanson populaire (Sans cri ni haine) (2012)

Album de l’année ‒ pop (Miroir) (2013)

Interprète féminine de l’année (2013)

Interprète féminine de l’année (2014)

Interprète féminine de l’année (2016)

Prix Rencontres (ADISQ)

Prix Reconnaissance (Version 3.0) (2012)

Prix Reconnaissance (Dangereuse attraction) (2010)

Prix de la chanson SOCAN

Prix de la chanson populaire (Si pour te plaire) (2009)

Prix de la chanson populaire (Comme avant et Si on changeait) (2012)

Prix de la chanson populaire (Nous sommes les mêmes) (2014)

Auteur-compositeur de l’année (avec Fred St-Gelais) (2014)

Prix NRJ Music Award

Duo francophone de l’année (Jet Lag avec Simple Plan) (2012)


Music of
Marie-Mai

Cet article a été rendu possible avec le soutien de