Mark Arendz

Mark Arendz, athlète paralympique en biathlon et en ski de fond (né le 3 mars 1990 à Charlottetown, sur l’Île du Prince Édouard). Mark Arendz a remporté huit médailles aux Jeux paralympiques d’hiver en biathlon et en ski de fond, dont la médaille d’or au 15 km en biathlon debout aux Jeux paralympiques d’hiver de 2018 à PyeongChang. Il a remporté également huit médailles aux Championnats du monde de ski nordique du Comité paralympique international (CIP) et a connu un grand succès dans le circuit de la Coupe du monde du CIP, auquel il décroche le globe de cristal de la Coupe du monde du CIP de 2013 en biathlon adapté.

Mark Arendz, Sochi 2014
Le biathl\u00e8te canadien Mark Arendz c\u00e9l\u00e8bre sa m\u00e9daille d\u2019argent \u00e0 la course de 7,5 km debout aux Jeux paralympiques d\u2019hiver de 2014, \u00e0 Sotchi, en Russie (9 mars 2014).

Enfance

Mark Arendz est l’aîné des deux fils de Johan et Janny Arendz. Né à Charlottetown, il grandit sur une ferme de Hartsville, dans Queens County, sur l’Île‑du‑Prince‑Édouard.

À l’âge de sept ans, Mark Arendz perd son bras gauche à la suite d’un accident survenu à la ferme familiale. Il constate un jour que le grain ne circule pas bien à travers leur vis à grain et tente de régler le problème lui‑même. Il perd l’équilibre et se coince le bras dans le filetage de la vis. Un chauffeur de camion présent dans la cour se précipite pour l’aider, tandis que son jeune frère, Menno Arendz, court alerter leur père, qui travaille dans la grange. Johan Arendz conduit son fils d’urgence à l’hôpital. Mark Arendz est alors transporté par avion au Centre de soins de santé Izaak Walton Killam (IWK), à Halifax, en Nouvelle‑Écosse. Il perd son bras, et au bout de quelques semaines d’hospitalisation, on lui permet de retourner chez lui, à Hartsville.

Carrière de biathlon et de ski de fond

Mark Arendz est actif depuis son plus jeune âge, et continue de pratiquer toutes sortes de sports après son accident, prenant part à des compétitions de soccer, de volleyball, de basketball, de cross‑country, d’athlétisme et de cyclisme. Toutefois, le ski et le biathlon deviennent rapidement ses disciplines de prédilection.

Mark Arendz commence à skier dans sa cour arrière dès l’âge de cinq ans. Après son accident, il porte une prothèse spéciale pour le ski et prend part à des compétitions normalement destinées aux personnes non handicapées. C’est à l’âge de 11 ans, alors qu’il regarde les Jeux olympiques d’hiver de 2002 à Salt Lake City, qu’il se met à s’intéresser au biathlon. Il commence à s’épanouir dans ce sport dès l’hiver suivant, se joignant à l’équipe locale de biathlon du corps des cadets de l’armée 107 de New Haven, et il commence sa carrière de compétition en 2003. (Son frère, Menno Arendz, commence également sa carrière de biathlète à New Haven et représente l’Île‑du‑Prince‑Édouard aux Jeux d’hiver du Canada de 2011 à Halifax. Il prend également part à des épreuves de triathlon, notamment aux Jeux d’été du Canada de 2009).

À 16 ans, Mark Arendz commence à faire des progrès impressionnants en biathlon et en ski de fond. Il remporte deux médailles d’or à la Coupe Nor‑Am à Canmore, en Alberta, en 2006, et se qualifie pour sa première course de Coupe du monde du CIP à Vuokatti, en Finlande, en janvier 2007.

Mark Arendz excelle également contre des athlètes non handicapés, remportant notamment la médaille d’or aux épreuves de biathlon individuelles et en équipe aux Championnats provinciaux des cadets en 2007 à Brookvale, sur l’Île‑du‑Prince‑Édouard. Il marque l’histoire en tant que membre de la première équipe de biathlon de l’Île‑du‑Prince‑Édouard à gagner une médaille (de bronze) aux Championnats nationaux de biathlon des cadets. Il remporte également une médaille de bronze lors d’une course de patrouille (soit une course en équipe où tous les coéquipiers partent en même temps, mais doivent demeurer à moins de 30 m l’un de l’autre) à Whitehorse, au Yukon.

Mark Arendz continue d’exceller contre des skieurs paranordiques au Canada et en Amérique du Nord au cours des deux années suivantes. On compte parmi ses victoires six événements parasportifs de la Coupe Nor‑Am en ski de fond (deux à Canmore, en Alberta, en 2007, et quatre à Sovereign Lake, en Colombie‑Britannique, en 2008), ainsi que quatre compétitions lors des Championnats nationaux de ski de fond à Whistler, en Colombie‑Britannique, en mars 2008.

En 2009, Mark Arendz prend part à la compétition de biathlon et de ski de fond à ses premiers Championnats du monde du CIP à Vuokatti. Son meilleur résultat le place sixième au classement de l’épreuve des 3,6 km de biathlon.

Au moment de se présenter aux Jeux paralympiques d’hiver de 2010, à Vancouver, Mark Arendz connaît une excellente saison. Il remporte notamment sa première médaille de championnat mondial du CIP en terminant troisième à l’épreuve de course de ski de fond libre pour hommes de 10 km à Bessans, en France, en janvier 2010, puis la médaille d’argent au classement masculin de biathlon à Oberried, en Allemagne, en février de la même année. Toutefois, aux Jeux paralympiques d’hiver de 2010, ses meilleurs résultats sont deux septièmes positions à l’épreuve de biathlon de 3 km et à la course de ski de fond libre à relais.

Coupe du monde et Championnats du monde

Mark Arendz obtient sa première victoire en Coupe du monde le 23 janvier 2011 à Vuokatti, ayant terminé premier à la course individuelle masculine de biathlon. Il s’agit de sa première de trois victoires en Coupe du monde de biathlon pendant la saison 2010‑2011. En effet, il remporte également une course individuelle à Solleftea, en Suède, le 15 février 2011, ainsi qu’une course à Finsterau, en Allemagne, le 25 février 2011.

Mark Arendz gagne encore deux courses de Coupe du monde en biathlon adapté durant la saison 2011‑2012 : une à Sjusjoen, en Norvège, le 13 décembre 2011 et l’autre à Vuokatti le 29 mars 2012.

Au cours de la saison 2012‑2013, Mark Arendz remporte le globe de cristal de la Coupe du monde du CIP en biathlon (trophée présenté au détenteur du plus grand nombre de points à la Coupe du monde) après avoir gagné une compétition de la Coupe du monde et cinq médailles en biathlon au total. Pendant cette même saison, il gagne également trois médailles en biathlon aux Championnats du monde de ski nordique du CIP en 2013 à Solleftea : la médaille d’or au 7,5 km masculin debout sur courte distance, ainsi que deux médailles de bronze aux courses masculines debout moyenne (12,5 km) et longue (15 km).

Mark Arendz, Sochi 2014
Le biathl\u00e8te canadien Mark Arendz c\u00e9l\u00e8bre sa m\u00e9daille de bronze aux 12,5 km debout aux Jeux paralympiques d\u2019hiver de 2014, \u00e0 Sotchi, en Russie, aux c\u00f4t\u00e9s du m\u00e9daill\u00e9 d\u2019or Azat Karachurin, de Russie, et du m\u00e9daill\u00e9 d\u2019argent Nils Erik Ulset, de Norv\u00e8ge (12 mars 2014).

Jeux paralympiques d’hiver de 2014

Mark Arendz connaît encore une fois une saison couronnée de succès lorsqu’il fait son entrée aux Jeux paralympiques d’hiver de 2014, à Sotchi. Il remporte deux médailles en biathlon à la Coupe du monde à Canmore en décembre 2013, parmi lesquelles une course masculine longue distance. Il s’agit de sa première victoire à la Coupe du monde au Canada.

Mark Arendz gagne deux médailles en biathlon pour le Canada aux Jeux paralympiques d’hiver de 2014, à Sotchi, soit l’argent au sprint debout de 7,5 km (il ne termine que 0,7 seconde après le médaillé d’or, le Russe Vladislav Lekomtcev) et le bronze à la course de distance moyenne debout de 12,5 km.

Carrière de 2014 à 2017

Mark Arendz ne décroche plus de victoire en Coupe du monde jusqu’au 1er février 2016, où il termine premier à la course de distance moyenne de Coupe du monde à Pyeongchang, qui accueillera les Jeux paralympiques d’hiver de 2018.

En 2016‑2017, Mark Arendz obtient des résultats exceptionnels aux Championnats du monde de ski paranordique à Finsterau, en Allemagne, où il gagne cinq médailles, dont trois en biathlon et deux en ski de fond (il s’agit aussi de ses premières médailles en ski en Coupe du monde). Il obtient la médaille d’or tant au sprint de 7,5 km qu’à la course de distance moyenne de 12,5 km en biathlon, la médaille d’argent à la course longue de 15 km en biathlon, ainsi que deux médailles de bronze, la première au relais ouvert de 4x2,5 km en ski de fond, ainsi que la compétition de 10 km en ski de fond.

Jeux paralympiques d’hiver de 2018

Mark Arendz décroche cinq médailles aux épreuves individuelles en biathlon et en ski de fond aux Jeux paralympiques d’hiver de 2018 à PyeongChang, en Corée, ainsi que la médaille d’argent au relais mixte en ski de fond. Le 10 mars 2018, il remporte l’argent au 7,5 km en biathlon debout, derrière le Français Benjamin Daviet. Trois jours plus tard, il gagne la médaille de bronze au 12,5 km en biathlon debout, une course aussi remportée par Benjamin Daviet — l’Ukrainien Ihor Reptyukh se classant deuxième. Il décroche sa première médaille paralympique en ski de fond le 14 mars, une médaille de bronze au sprint classique de 1,5 km debout qu’il partage avec le Finlandais Ilkka Tuomisto.

Le 16 mars, Mark Arendz gagne la médaille d’or au 15 km en biathlon debout, sa première médaille d’or aux Jeux paralympiques. Il réussit tous ses 20 tirs et termine en 42 minutes et 52,2 secondes, se classant devant Benjamin Daviet et le Norvégien Nils Erik-Ulset. Il remporte par la suite le bronze au 10 km en ski de fond debout, et contribue à la médaille d’argent du Canada au relais mixte de 4x2,5 km. Aux cérémonies de clôture, il est nommé le porte‑drapeau d’Équipe Canada.

Mark Arendz remporte l\u2019or, PyeongChang, 2018
Mark Arendz participe au biathlon et d\u00e9croche la m\u00e9daille d\u2019or aux Jeux paralympiques d\u2019hiver de 2018 \u00e0 PyeongChang.

Travail auprès d’œuvres de charité

Après les Jeux paralympiques d’hiver de 2014, à Sotchi, Mark Arendz se rend au Nicaragua pour aider à y construire une école. Il fait partie des skieurs canadiens qui se portent volontaires au nom de SchoolBOX, un organisme à but non lucratif situé à Almonte, en Ontario. Il a également travaillé, plus jeune, avec l’organisme The War Amps en tant que conseiller junior pour sensibiliser la population à l’importance des mesures sécuritaires dans les fermes.

Mark Arendz vit à Canmore, en Alberta, depuis 2009, et fait partie des Rocky Mountain Racers. Son frère Menno Arendz, se joint lui aussi aux Rocky Mountain Racers, intégrant le personnel entraîneur en 2015.

Prix et distinctions

Prix d’Or du Duc d’Édimbourg (2007)

Athlète masculin de l’année, Alberta Sport (2013)

Prix du Gouverneur général, Sport PEI (2013, 2014)

Athlète masculin sénior de l’année, Sport PEI (2013, 2014)

Prix Bill Halpenny pour une performance exceptionnelle à l’international, Sport PEI (2014)

Un sentier de ski à Brookvale, sur l’Île‑du‑Prince‑Édouard, est rebaptisé le « Mark’s A2Z Trail » en l’honneur de Mark Arendz (2014).