Matt Cohen

Matt Cohen, romancier, nouvelliste, poète, auteur de livres pour enfants (né le 30 décembre 1942 à Kingston, en Ontario; décédé le 2 décembre 1999 à Toronto, en Ontario).

Matt Cohen, romancier, nouvelliste, poète, auteur de livres pour enfants (né le 30 décembre 1942 à Kingston, en Ontario; décédé le 2 décembre 1999 à Toronto, en Ontario). Lauréat du Prix du Gouverneur général et membre fondateur de la Writers’ Union of Canada, Matt Cohen est un auteur prolifique et de renom et a écrit plus de 20 œuvres de fiction.

Formation et carrière

Élevé et éduqué à Ottawa, Matt Cohen obtient un baccalauréat ès arts (1964) et une maîtrise ès arts en sciences politiques (1965) à l'Université de Toronto.

En 1968, quoiqu’il n’ait rien publié encore, il devient écrivain résident au Rochdale College à Toronto et y rencontre Stan Bevington, un des fondateurs de la Coach House Press, et le poète Dennis Lee, un des fondateurs de la House of Anansi Press. Par son amitié avec le philosophe George Grant, Matt Cohen est embauché par l’Université MacMaster comme professeur de religion, poste qu’il quitte de façon prématurée pour se consacrer à l’écriture.

Les premiers livres de Matt Cohen, Korsoniloff (1969) et Johnny Crackle Sings (1971), sont de courts romans expérimentaux traitant de l'aliénation et des déchirements intérieurs de leurs personnages excentriques.

Bien qu'ils soient parfois de qualité inégale, ses ouvrages présentent des thèmes que l'on retrouve de façon récurrente dans l'ensemble de son œuvre : le sentiment inconfortable de vivre malheureux, partagé entre deux mondes, et l'interpénétration constante du passé et du présent. Son premier roman,The Disinherited (1974), situé sur une ferme dans la localité fictive de Salem, dans le sud-est de l'Ontario, est une puissante saga familiale. Il met en scène le conflit qui oppose l'ancienne génération, fermement enracinée dans la réalité mythique de la terre, à la nouvelle génération, volontairement exilée, mais déshéritée et sans racines. Suivent trois autres romans dont l'action se déroule à Salem et dans les fermes délabrées d'une campagne ontarienne jadis prospère :The Colours of War (1977),The Sweet Second Summer of Kitty Malone (1979) et Flowers of Darkness (1981), roman qui prend des proportions gothiques alors que le désir humain est transformé en péché puritain.

Wooden Hunters (1975), d’autre part, a pour cadre une île qui n'est pas nommée, située au large de la côte de la Colombie-Britannique. Divers personnages ayant oublié ou renoncé à leur passé se rencontrent dans un cadre naturel magnifique qui présente un contraste saisissant avec des épisodes de violence humaine.

Dans The Spanish Doctor (1984; trad.Le médecin de Tolède, 1986), roman historique dont l'action se déroule dans l'Europe du XVesiècle, un médecin novateur s'expose à des dangers, tant par sa quête de vérité scientifique que par ses origines juives. La relation entre la science et la religion est aussi un thème central deNadine(1986; trad.Nadine, 1990). Parmi ses ouvrages figurent aussi Emotional Arithmetic (1990; trad. Les mémoires barbelées, 1993), Freud :The Paris Notebooks (1990-1991; trad.Freud à Paris, 1990), The Bookseller (1993) et Last Seen (1996). Dans son dernier roman, qui est le plus populaire, Elizabeth and After (1999; trad. Élizabeth et après, 2000), un homme retourne dans son petit village de l'Ontario, après de nombreuses années, pour y revoir sa fille. Alors qu'il est là-bas, il se souvient comment l'alcool et la violence ont mis fin à son mariage. Le roman gagne le Prix du Gouverneur général pour la fiction en 1999.

Autres écrits

Au cours de sa carrière, Matt Cohen a aussi publié plusieurs recueils de nouvelles, deux volumes de poésie, Peach Melba (1974) et In Seach of Leonardo (1986), ainsi que deux livres pour jeunes adultes, Too Bad Galahad (1972) et The Leaves of Louise (1978).

De plus, sous le pseudonyme « Teddy Jam » soigneusement gardé, Matt Cohen écrit dix livres pour enfants, dont Night Cars (1987), Doctor Kiss Says Yes (1991), The Year of Fire (1993), The Charlotte Stories (1994) et Jacob’s Big Sisters (1996).

Écrites au cours des derniers mois de sa vie, les mémoires de Matt Cohen Typing: A Life in 26 Keys (2000) sont publiés à titre posthume.


Les oeuvres sélectionnées de
Matt Cohen