Merritt, William Hamilton

William Hamilton Merritt, soldat, homme d'affaires et homme politique (Bedford, New York, 3 juill. 1793 -- Cornwall, Canada-Ouest, 5 juill. 1862).

Merritt, William Hamilton

William Hamilton Merritt, soldat, homme d'affaires et homme politique (Bedford, New York, 3 juill. 1793 -- Cornwall, Canada-Ouest, 5 juill. 1862). Se qualifiant de « concepteur de projets », il est le type parfait de ce que John Beverley ROBINSON considère comme la caractéristique essentielle de la société américaine : la « vision de l'avenir ». Merritt considère l'esprit d'entreprise et l'activité commerciale comme le trait le plus typique du caractère anglais et américain. Il croit que la Providence « a ordonné à la Nature de jouer son rôle en laissant à l'ingéniosité de l'homme le soin de l'améliorer ». Convaincu que « l'esprit n'est jamais satisfait » et que c'est l'entreprise, et non l'oisiveté, qui apporte « la plus grande paix de l'esprit », Merritt propose et entreprend des politiques et des projets visant à transformer le Haut-Canada en un immense domaine de développement commercial.

Merritt est député à l'Assemblée du Haut-Canada avant et après l'union et président du Conseil exécutif pendant le deuxième mandat du gouvernement Baldwin-LaFontaine, mais la politique ne l'intéresse que dans la mesure où elle sert à appuyer ses politiques en matière de travaux publics, de transports et de commerce. On retient surtout son rôle dans la construction du CANAL WELLAND (la charte de la société date de 1824). L'idée vient probablement de son projet de relier les eaux de la rivière Welland au ruisseau Twelve Mile pour amener de l'eau à ses moulins. Merritt obtient l'appui du gouvernement, recueille des fonds et supervise le projet du canal. Également avec l'aide du gouvernement, il exerce aussi une grande influence comme promoteur des premiers projets de chemins de fer.