Milos Raonic

Milos Raonic, joueur de tennis (né le 27 décembre 1990 à Titograd, en Yougoslavie [aujourd’hui Podgorica, au Monténégro]). Reconnu pour avoir un des meilleurs services de l’histoire du tennis, Milos Raonic est le seul joueur de tennis masculin du Canada à avoir atteint les finales en simple d’un tournoi de tennis Grand Chelem, se qualifiant pour la finale de Wimbledon 2016 avant de perdre devant Andy Murray, de Grande-Bretagne. Milos a accédé à 19 finales de l’ATP World Tour entre 2011 et 2016, remportant huit titres en simple masculins. Il a plus de victoires en carrière, dans l’histoire du circuit ATP, que tous les joueurs de tennis masculin du Canada réunis. Il a été nommé Espoir de l’année de l’ATP World Tour en 2011 et a reçu le prix Lionel Conacher en tant que meilleur athlète masculin canadien en 2013 et en 2014. En novembre 2016, il s’est classé troisième dans le monde, le rang le plus élevé jamais atteint par un joueur de tennis canadien, masculin ou féminin.

Jeunesse

Milos Raonic naît à Titograd, en Yougoslavie (aujourd’hui Podgorica, au Monténégro). Il est le plus jeune des trois enfants de Dusan et Vesna Raonic. En 1994, quand Milos n’a que trois ans, la famille déménage à Brompton, en Ontario. D’ascendance serbe, les Raonic fuient la Guerre civile d’ex-Yougoslavie (1991–1999), qui coûte la vie à quelque 150 000 personnes et entraîne le déplacement de plusieurs millions d’autres.

Pour Dusan et Vesna Raonic, le Canada est une destination sûre, mais c’est aussi un pays qui offre de belles perspectives d’avenir à leurs enfants. « [Changer de pays] a été très difficile pour eux, mais ils ont toujours évité de nous le laisser voir », explique Milos Raonic à Donald McRae, du Guardian. « Ils ont tout fait pour nous ouvrir des possibilités – et pour moi, ça voulait dire le tennis. »

Les parents de Milos possèdent tous deux des diplômes en génie de l’Université du Monténégro. Dusan a obtenu un doctorat en génie électrique, et Vesna un diplôme en génie mécanique. Les deux parents trouvent un emploi peu après s’être installés à Brampton : Dusan est chercheur à l’Université de Waterloo et Vesna travaille dans une banque à Scarborough. Dusan travaille ensuite au centre de recherche et développement de Rockwell Automation (1994–1999), puis chez Énergie atomique du Canada (1999–2014) en tant que consultant pour Ontario Power Generation, spécialisé en génie nucléaire.

Début de carrière au tennis

Milos Raonic connaît sa première expérience du tennis à l’âge de six ans, quand il participe à un camp d’une semaine au Bramalea Tennis Club, à Brampton. Peu après, la famille déménage à Thornhill, et à huit ans il commence à s’entraîner avec l’instructeur Casez Curtis au Blackmore Tennis Club à Richmond Hill. Le jeune Milos est très déterminé. Il pratique régulièrement avec une machine à balles, tôt le matin ou en fin de soirée, parce que les courts de tennis coûtent moins cher avant 6 h et après 21 h.

Pendant les neuf années suivantes, Milos Raonic et Casez Curtis pratiquent deux fois par jour, presque tous les jours. En plus de travailler régulièrement avec une machine à balles, Milos pratique constamment ses services – à neuf ans, il frappe 300 à 400 balles par jour, avant d’aller à l’école. Quand il a dix ans, ses parents passent une entente avec la commission scolaire locale : Milos étudiera pendant l’heure du dîner, pour finir l’école à 13 h 30 et se rendre à sa pratique de tennis pendant l’après-midi.

Ni l’hiver, ni les blessures n’empêchent Milos de s’entraîner. Même si le complexe de tennis n’est pas chauffé, il pratique pendant l’hiver, un lourd manteau sur le dos. À 12 ans il se casse le pied, mais il continue à travailler, frappant des volées depuis une chaise. Les services de Milos deviendront son principal point fort sur le court. Selon Casez Curtis, dès l’âge de 12 ans, son service est « fondamentalement, techniquement, un geste presque parfait ».

Carrière en tennis junior (2003–2007)

En 2003, à l’âge de 12 ans, Milos participe à son premier tournoi sanctionné par la Fédération internationale de tennis (ITF), où il s’incline devant le Russe Kirill Sinitsyn, de trois ans son aîné. En 2004, il perd dans la première ronde du Championnat canadien junior en simple de l’ITF, mais remporte un match dans la compétition en double. L’année suivante, il s’impose dans un match en simple au Championnat canadien de grade 4 de l’ITF 2005, puis il atteint les semi-finales de la compétition en double, avec son compagnon de l’équipe canadienne Mo Niaki.

En octobre 2006, Milos remporte l’événement U18 ITF World Ranking à Toronto, Ontario, son premier titre junior dans l’ITF. Milos se mérite aussi le titre en double avec son coéquipier canadien John Taylor. En décembre, il conquiert le titre en double à la compétition internationale de tennis junior de la Coupe Prince à Miami, en Floride, avec la future étoile canadienne Vasek Pospisil, de Vernon, en Colombie-Britannique. Il se rend également à la finale des tournois en simple avant de céder devant Xander Spong, des Pays-Bas.

À l’âge de 16 ans, Milos Raonic déménage à Montréal, Québec, où il passe les trois années suivantes à pratiquer au nouveau centre national d’entraînement. En 2007, il atteint la finale d’une compétition en simple au United States Junior International Hard Court Championship, au Atlantic Club, dans le New Jersey, et remporte deux événements U18 ITF World Ranking, à Montréal puis à Burlington, en Ontario.

Tennis professionnel (2008–2011)

En avril 2008, Milos Raonic remporte le Canadian National Indoor under-18 Tennis Championship à Toronto. Cette même année, il décide de passer au tennis professionnel au lieu de s’inscrire à l’Université de Virginie, pour laquelle il a reçu une bourse d’étude complète.

Milos obtient son premier succès professionnel sur le Circuit masculin ITF (aussi appelé Futures), un circuit de perfectionnement de l’Association des professionnels (ATP). Il atteint la finale d’un tournoi Futures à Sherbrooke, au Québec, en mars 2008, puis remporte deux événements Futures en simple en 2009. En 2010, il remporte deux événements Futures en Corée du Sud, avant de faire le saut dans le circuit ATP.

Espoir de l’année de l’ATP World Tour (2011)

Milos Raonic débute l’année 2011 en grand, atteignant le quatrième tour de l’Open d’Australie en janvier, après avoir vaincu deux têtes de série : Michael Llodra, de France, au 22e rang, et le Russe Mikhail Youzhny, au 10e rang.

Le mois suivant, il gagne son premier tournoi de l’ATP à San José, Californie, défaisant l’Espagnol Fernando Verdasco dans la finale de l’Open SAP. C’est la première de trois années consécutives où Milos l’emportera à San José. Suivant sa victoire sur Fernando Verdasco, Milos Raonic atteint la finale de l’Open de Memphis, dans le Tennessee, avant d’être défait par l’étoile américaine Andy Roddick.

La saison de 2011 prend brusquement fin pour Milos Raonic quand il se blesse à la hanche à Wimbledon, ce qui le contraint à manquer les deux mois suivants. Malgré tout, il reçoit le titre de Meilleur espoir de l’année de l’ATP World Tour.

Le joueur de tennis Milos Raonic, de Thornhill, en Ontario.

Débuts au Jeux olympiques (2012)

En 2012, Milos Raonic commence sa saison de tennis par une victoire au tournoi de Chennai, en Inde, disposant du Serbe Janko Tipsarevic dans un match très serré de trois sets, dont chacun donne lieu à un jeu décisif. En février, il atteint sa deuxième finale consécutive à Memphis, mais doit s’incliner devant l’Autrichien Jurgen Melzer. Plus tard dans l’année, Milos défait Andy Murray, de Grande-Bretagne, dans les quarts de finale de Barcelone et les semi-finales de Tokyo.

Milos Raonic fait aussi des débuts olympiques en 2012, s’inclinant devant le Français Jo-Wilfried Tsonga après un affrontement épique, au second tour des Jeux d’été de Londres. Dans un match qui dure presque quatre heures (le plus long dans l’histoire des Jeux olympiques), Jo-Wilfred Tsonga bat Milos Raonic 6–3, 3–6, 25–23.

La plus grande force de Milos Raonic est son service. Pendant la Coupe Rogers, à Toronto, il lance un service où la balle atteint presque 250 km/h – le cinquième plus rapide de tous les temps.

Athlète masculin de l’année au Canada (2013 et 2014)

Milos Raonic remporte deux événements de l’ATP pendant la saison 2013, à San José et à Bangkok. Pour la deuxième fois en trois ans, il atteint aussi le quatrième tour de l’Open d’Australie. La même année, il mène l’équipe canadienne aux semi-finales de la Coupe Davis, la première fois pour le pays depuis 1913.

À la Coupe Rogers 2013, Milos Raonic accède à la finale, s’inclinant 6–2, 6–2 devant l’Espagnol Rafael Nadal. Il est le premier Canadien à atteindre la finale de l’Open du Canada depuis que Robert Bédard, de Saint-Hyacinthe, Québec, a remporté le titre en 1958. Milos devient aussi le premier joueur de tennis né dans les années 1990, et le premier Canadien à faire partie des dix premiers du classement mondial. À la fin de l’année, il reçoit le prix Lionel Conacher, qui est offert à au meilleur athlète masculin.

Le 3 août 2014, Milos Raonic dispose de Vasek Pospisil dans la finale des séries de l’ATP 500 à Washington, DC. C’est un match marquant dans l’histoire du tennis canadien, car c’est la première fois depuis le début de l’ère Open que deux joueurs masculins canadiens jouent l’un contre l’autre dans une finale du circuit ATP (l’ère Open a commencé en 1968, quand les joueurs de tennis professionnels ont commencé à s’affronter dans des Grands Chelems). C’est aussi la première fois qu’un homme canadien remporte un événement des séries ATP 500 en simple.

À Wimbledon 2014, Milos Raonic se rend aux semi-finales et devient le premier homme canadien à atteindre les semi-finales d’un tournoi Grand Chelem en simple depuis le passage de Robert Powell à Wimbledon en 1908. Milos Raonic atteint aussi les quarts de finales de l’Open de France en 2014.

En octobre 2014, Milos Raonic vainc Roger Federer pour la première fois de sa carrière aux quarts de finale de l’événement intérieur Masters 1000 à Paris, France. Il se rend aux finales avant de perdre devant Novak Djokovic. Milos Raonic termine la saison au huitième rang mondial, atteint l’ATP World Tour Finals et remporte son deuxième prix Lionel Conacher consécutif.

Milos Raonic réécrit l’histoire du tennis canadien (2015-2016)

Le 11 mai 2015, Milos Raonic franchit un nouveau cap, se déplaçant en quatrième position mondiale dans le classement de l’ATP, son rang le plus élevé jusque-là. Cette année-là, il remporte le tournoi ATP à Saint-Pétersbourg, en Russie, battant le Portugais Joao Sousa. Il se rend aussi à la finale de Brisbane, où il plie devant Roger Federer.

À Wimbledon 2016, Milos Raonic réécrit l’histoire du tennis canadien en devenant le premier joueur masculin canadien de tous les temps à atteindre la finale d’un événement Grand Chelem, perdant 6–4, 7–6, 7–6 devant Andy Murray, le 10 juillet 2016. (Eugénie Bouchard est devenue la première joueuse en simple canadienne à atteindre la finale du Grand Chelem en 2014.)

En 2016, Milos Raonic défait Roger Federer à plusieurs reprises : dans les semi-finales de Wimbledon et dans la finale de Brisbane. Il se rend aussi à la finale du Masters 1000 à Indian Wells, où il perd devant Novak Djokovic. Il termine la saison de tennis 2016 au troisième rang de l’ATP, le classement le plus élevé jamais atteint par un joueur de tennis canadien (homme ou femme).

Fondation Milos Raonic

La Fondation Milos Raonic, créée en 2012, a pour objectif d’aider les enfants de milieux défavorisés à surmonter les difficultés financières et physiques qui les empêchent de s’intégrer à la société. En novembre 2016, la fondation donne 180 000 $. Parmi les organismes qui reçoivent un soutien financier, on compte le Holland Bloorview Kids Rehabilitation Hospital, à Toronto, et le Comité paralympique canadien.

Famille et vie personnelle

La sœur de Milos, Jelena, détient une maîtrise en commerce international et en finance de l’Université Reyerson à Toronto, et son frère Momir possède un diplôme en technologies de l’information et affaires de l’Université York à Toronto. Leur oncle Branimir Gvozdenović est ministre du Développement durable et du Tourisme au Monténégro. Il a déjà été vice-premier ministre du Monténégro.

Milos Raonic vit à Monte Carlo depuis 2012 et fréquente le mannequin canadien Danielle Knudson depuis 2014.

Prix et distinctions

Joueur le plus amélioré de l’année, Tennis Canada (2010, 2011, 2014, 2016)
Joueur de l’année Birks, Tennis Canada (2011–2016)
Espoir de l’année, Association of Tennis Professionals (ATP) World Tour (2011)
Prix Lionel Conacher (2013, 2014)

Titres ATP de Milos Raonic

Date Événement Adversaire en finale Score de la finale
13 févr. 2011 Open SAP
(San José, Californie)
Fernando Verdasco 7–6, 7–6
8 janv. 2012 Open Aircel Chennai
(Chennai, Inde)
Janko Tipsarevic 6–7, 7–6, 7–6
19 févr. 2012 Open SAP
(San José, Californie)
Denis Istomin 7–6, 6–2
17 févr. 2013 Open SAP
(San José, Californie)
Tommy Haas 6–4, 6–3
29 sept. 2013 Open de Thaïlande PTT
(Bangkok, Thaïlande)
Tomas Berdych 7–6, 6–3
3 août 2014 Open Citi
(Washington, DC)
Vasek Pospisil 6–1, 6–4
27 sept. 2015 Open de Saint-Pétersbourg
(Saint-Pétersbourg, Russie)
Joao Sousa 6–3, 3–6, 6–3
10 janv. 2016 Brisbane International
(Brisbane, Australie)
Roger Federer 6–4, 6–4