Ministère des Forces militaires d'outre-mer



Le ministère des Forces militaires d'outre-mer est mis sur pied en novembre 1916, dans le but d'administrer les forces canadiennes au Royaume-Uni, en particulier pour l'entraînement des renforts, et d'offrir un moyen de communication entre le ministère de la Milice, le British War Office et le Corps d'armée canadien en France. Lorsque le Corps expéditionnaire canadien (CEC) s'embarque outre-mer, aucune disposition n'a été prise quant à son administration. Sir Sam Hughes, Ministre de la Milice et de la Défense, George Perley, haut-commissaire intérimaire en Grande-Bretagne, et le colonel Max Aitken, représentant militaire du Canada sur le front, se partagent la gestion des affaires courantes du CEC. Pour mettre fin à la confusion, le premier ministre Borden prévoit la mise sur pied d'un conseil militaire en Angleterre. Entre-temps, Hughes créé un Conseil provisoire de la sous-Milice. Puis, le 31 octobre 1916, Borden nomme Perley au poste de ministre des Forces militaires d'outre-mer. Furieux, Hughes se voit obligé de présenter sa démission. En octobre 1917, sir Albert E. Kemp succède à Perley et en juillet 1920, l'organisation est abolie.


Liens externes