Navigation, lois sur la

Il s'agit de lois anglaises très complexes datant de 1651 et de 1660 qui règlent la navigation et le commerce maritime britannique et plus tard de l'Empire, afin de stimuler la puissance économique et maritime.

Navigation, lois sur la

Il s'agit de lois anglaises très complexes datant de 1651 et de 1660 qui règlent la navigation et le commerce maritime britannique et plus tard de l'Empire, afin de stimuler la puissance économique et maritime (voir Mercantilisme). Elles régissent la propriété et la nationalité des équipages des navires commerçant avec la Grande-Bretagne et ses colonies, et les itinéraires et les marchandises. Elles visent à lier économiquement l'Amérique du Nord britannique aux colonies des Antilles. De façon générale, le commerce entre les colonies de l'Amérique du Nord britannique et les colonies et la Grande-Bretagne doit se faire sur des navires britanniques ou coloniaux. Le commerce sur les Grands Lacs ne cadre pas vraiment dans ce système et l'application des lois est relâchée avant 1815. Dès 1822, la loi permet le commerce de plusieurs marchandises sur les Grands Lacs. À la suite de l'abrogation en 1846 des Lois sur les céréales, les Canadiens dénoncent avec ressentiment ces lois qu'ils jugent un fardeau. Elles sont abrogées en 1849 dans le cadre d'une évolution générale vers le libre-échange.