Nelles, Percy Walker

Percy Walker Nelles, officier de marine (Brantford, Ontario, 7 janvier 1892-Victoria, Colombie-Britannique, 13 juin 1951). Nelles, fils de Charles Nelles, officier du Royal Canadian Dragoons, est la première recrue de la Marine canadienne et devient chef d'état-major de la Marine.

À 16 ans, Percy Nelles décide d'entreprendre une carrière militaire, mais au lieu de suivre les traces de son père dans l'armée, il choisit plutôt de s'enrôler dans la Marine. Lorsque sir Charles Kingsmill militarise le Service de protection de la pêche et annonce que deux cadets peuvent postuler afin de servir dans le service naval projeté, Charles Nelles demande au ministre de la Marine et des Pêcheries un poste pour son fils. Kingsmill a déjà accepté un jeune du nom de F.A. Campbell, Nelles est donc le deuxième cadet à s'enrôler dans ce service, qui deviendra bientôt la Marine canadienne. Cependant, Campbell retire sa candidature et, du coup, Nelles est la seule recrue de la promotion de 1908.

La MARINE ROYALE DU CANADA est officiellement créée le 4 mai 1910. Le 26 juin, Percy Nelles et les cadets de la promotion 1909-1910 sont affectés au NCSM Niobe à titre d'aspirants de marine. Il leur faudra cependant attendre le mois d'octobre pour voir arriver le navire à Halifax. En 1911, une fois le croiseur et la marine fin prêts, Nelles et ses camarades sont envoyés outre-mer pour parfaire leur formation. Percy Nelles poursuit sa formation et sert sur plusieurs navires jusqu'au moment où il devient officier d'état-major au Quartier général du service naval (1917-1923). En 1922, il obtient le grade de capitaine de corvette. Il quitte Ottawa en 1923 et occupe différents postes en mer et sur terre pour la Marine britannique et la Marine canadienne durant une dizaine d'années.

Après avoir suivi, à la fin de 1929, un cours technique à l'intention des officiers d'état-major à la Royal Navy, en Angleterre, Percy Nelles obtient le meilleur poste de sa carrière en haute mer. Le 18 mars 1930, il est affecté, à titre de second, au HMS Dragon, un croiseur basé aux Bermudes. Cet été-là, au cours d'un périple en Amérique du Sud, L.H.B. Bevan, capitaine du HMS Dragon, meurt subitement. En sa qualité de second, Nelles prend immédiatement le commandement. L'Amirauté décide que la mission d'une durée de trois mois du croiseur doit se poursuivre et nomme Nelles capitaine intermédiaire.

En 1931, Nelles prend le commandement du contre-torpilleur NCSM Saguenay, premier navire de guerre construit spécialement pour le Canada. Il occupe également le poste d'officier supérieur de la flottille de destroyers canadiens et passe une année en mer avant d'être nommé commandant responsable du NCSM Stadacona à la base de la côte Est, en juin 1932.

En tant que chef d'état-major de la marine (1934-1944), il contribue à la survie de cette dernière pendant la Crise de 1929 et est l'artisan de son expansion phénoménale pendant la guerre. Administrateur compétent mais sombre, Nelles est envoyé à Londres, en janvier 1944, en tant qu'agent de liaison à la suite d'une dispute amère avec le ministre de la Marine, A.L. MACDONALD, à propos de la façon de gérer l'expansion de la marine. Il prend sa retraite en janvier 1945.