Henry Norman Bethune

Henry Norman Bethune, chirurgien, inventeur et militant politique (né le 3 mars 1890 à Gravenhurst, ON; décédé le 12 novembre 1939 à Huang Shiko, en Chine).

Le lieu de naissance de Norman Bethune
Le lieu de naissance de Norman Bethune à Gravenhurst, Ontario, est maintenant un lieu historique national . Image: Chantal Gagnon
Transfusion sanguine, unité de
Douze cents partisans canadiens de la cause républicaine se rendent en Espagne pour combattre sous la bannière du bataillon de Mackenzie-Papineau. Norman Bethune, que l'on aperçoit ici en train de donner une transfusion, est le plus célèbre d'entre eux (Avec la permission de Bibliothèque et Archives Canada/C-67451)
Norman Bethune
Portrait de Norman Bethune, pris à Madrid, en Espagne, en 1937 (avec la permission des Bibliothèque et Archives Canada/PA-114788).
Centre d
En 2012, un nouveau centre d'interprétation a été ouvert à côté de la maison natale de Bethune. Ce centre abrite de nombreuses pièces de la vie de ce célèbre canadien. Image: Chantal Gagnon
Éloge de Béthune
Un long rouleau couvre un mur entier du centre d'interprétation, le texte, à la mémoire de Norman Bethune, est un éloge de Béthune écrit par Mao Zedong. Cet éloge figurait dans les manuels scolaires des écoliers chinois dans les années 1960, et il était attendu d'eux qu'ils le mémorisent. Image: Chantal Gagnon
Le livre d
Bien que la sensibilisation sur Bethune au Canada commence à augmenter, son statut de héros en Chine a été établi depuis longtemps . Le livre d'or au centre d'interprétation Bethune est rempli de messages de touristes étrangers qui visitent Gravenhurst pour célébrer la vie et l'\u0153uvre de Béthune. Image: Chantal Gagnon

Henry Norman Bethune, chirurgien, inventeur et militant politique (né le 3 mars 1890 à Gravenhurst, ON; décédé le 12 novembre 1939 à Huang Shiko, en Chine). La renommée de Bethune au Canada tient à son travail héroïque en République populaire de Chine et à l'impact de sa vaillance sur les relations sino-canadiennes.

Éducation et carrière médicale

Fils de pasteur, Bethune embrasse la carrière de chirurgien, à l'instar de son grand-père. Il interrompt ses études de médecine à Toronto pour devenir instituteur ouvrier au Collège Frontière (de 1911 à 1912) et servir, en 1915 comme brancardier durant la Première Guerre mondiale.

Après une brève période dans la Marine royale, une formation universitaire en Angleterre et quelque pratique privée à Détroit, Michigan, il est atteint de tuberculose pulmonaire, en 1926. Cette épreuve personnelle passée, il se consacre aux victimes de la tuberculose et à la chirurgie thoracique à l'Hôpital Royal Victoria de Montréal, puis à l'Hôpital du Sacré-Coeur à Cartierville, au Québec.

Entre 1929 et 1936, il invente ou redessine 12 instruments médicaux ou chirurgicaux, et publie 14 articles décrivant ses innovations en technique thoracique. De plus en plus désillusionné par le traitement chirurgical, il s'inquiète des aspects socio-économiques de la maladie. Il défie sa profession et propose des réformes radicales des soins médicaux et des services de santé au Canada.

Héros communiste

Au cours d'un voyage en Union soviétique en 1935, Bethune adhère au Parti communiste. Cet engagement le mène en Espagne, en 1936, où il participe à la Guerre civile; il y organise un service mobile de transfusion sanguine, le premier du genre, qui couvre un front de 1000 km. Il rentre au Canada en 1937 et mène une levée des fonds pour la cause antifasciste en Espagne. Peu après, il s'intéresse de près à la guerre opposant les forces communistes et les envahisseurs japonais en Chine. « L'Espagne et la Chine, écrit-il, sont engagées dans un seul et même combat. »

Bethune quitte le Canada pour la dernière fois en 1938 et se joint à la huitième armée de campagne dans la région frontalière de Shanxi-Hobei. Là, il est à la fois chirurgien infatigable et inventif, professeur et propagandiste. Il s'identifie au peuple chinois et à sa cause. Sa mort accidentelle des suites d'une septicémie est évoquée par Mao Zedong dans son essai In Memory of Norman Bethune, et qui demande avec instance à tous les communistes de s'inspirer de son esprit internationaliste, de son sens des responsabilités et de son altruisme. Cet essai, l'un des trois articles prescrits durant la Révolution culturelle, a associé intimement le nom de Bethune et celui du Canada en République populaire de Chine.

En savoir plus // Norman Bethune