Osoyoos

Osoyoos, ville de la C.-B.; population 4752 (recens. 2006), 4295 (recens. 2001); const. en 1946. Osoyoos est située aux abords du lac Osoyoos, à 60 km au sud de Penticton, dans la VALLÉE DE L'OKANAGAN.

Osoyoos, ville de la C.-B.; population 4752 (recens. 2006), 4295 (recens. 2001); const. en 1946. Osoyoos est située aux abords du lac Osoyoos, à 60 km au sud de Penticton, dans la VALLÉE DE L'OKANAGAN. Soyoos (« point de rencontre de deux lacs ») est un nom okanagan. Les brigades de la Compagnie de la baie d'Hudson sont de passage dans la région de 1812 à 1848. Les RUÉES VERS L'OR de la Colombie-Britannique contribuent à l'ouverture de la région. Un bureau des douanes est construit en 1865 près du goulet reliant les deux lacs. John Carmichael Haynes, agent des douanes et juge de paix des districts d'Osoyoos et de Kootenay, est un des premiers colons d'Osoyoos; il acquiert 8900 ha pour l'élevage du bétail et de chevaux. Le premier verger commercial est établi dans les environs en 1890. Grâce au projet d'irrigation de la South Okanagan, un canal assure l'alimentation en eau de la région dès 1919.

Économie

Le tourisme et l'agriculture sont les principaux secteurs économiques. Le lac Osoyoos a l'eau douce la plus chaude du Canada et attire des milliers de touristes chaque été. La culture des fruits demeure la principale activité agricole et le programme du lâcher d'insectes stériles, exploité à partir de la ville d'Osoyoos, permet aux pomiculteurs de la région d'être à l'avant-garde de la production commerciale de pommes biologiques. Osoyoos gagne en importance comme porte d'entrée aux É.-U., ce qui stimule grandement l'intérêt des entreprises industrielles.