Pacific Western Airlines Ltd

En 1984, l'introduction de la réforme réglementaire économique (RRE) établit à l'échelle du Canada un programme de déréglementation semblable à celui des États-Unis. La RRE a plusieurs effets importants.

Canadian Airlines, jet de
(avec la permission de Canadian Airlines)

Pacific Western Airlines Ltd

La Pacific Western Airlines Ltd (PWA) démarre en 1946 sous le nom de Central British Columbia Airways Limited et prend de l'expansion grâce à l'acquisition d'autres compagnies, dont Kamloops Air Services (1950) et Skeena Air Transport (1951). En 1953, elle prend le nom de Pacific Western Airlines Ltd. En mars 1987, Canadian Pacific Airlines est acheté par PWA Corp. CP Air avait acquis auparavant Nordair et Eastern Provincial Airways. Les quatre compagnies aériennes fusionnent pour former les Lignes aériennes Canadien International. La compagnie prendra de l'expansion par la suite avec l'achat de WARDAIR.

En 1984, l'introduction de la réforme réglementaire économique (RRE) établit à l'échelle du Canada un programme de déréglementation semblable à celui des États-Unis. La RRE a plusieurs effets importants. Il en émerge deux grandes sociétés de transport aérien intérieur (Canadien International et Air Canada) qui se livrent une concurrence directe pour la plupart des vols intérieurs importants. Les sociétés régionales de transport aérien disparaissent au profit de deux «familles» de lignes aériennes régionales/subsidiaires affiliées à l'un des deux principaux transporteurs. Une série d'accords et acquisitions crée une structure de mégatransporteurs; Canadien International s'allie à la structure One World d'American et British Airways, alors qu'Air Canada rejoint la Star Alliance de United et Lufthansa. Ces alliances se livrent à la concurrence dans le monde entier, à la fois l'une avec l'autre et avec d'autres grands groupes internationaux. L'érosion de l'avoir des actionnaires des deux principaux transporteurs pendant la phase de renouvellement des appareils et équipements entraîne des dettes massives et des obligations locatives. Des transporteurs spécialisés voient le jour, dont la stratégie consiste à développer des marchés ciblés et à prix modiques.

En 1995, la signature par le Canada et les États-Unis d'un accord « Open Skies » permet aux transporteurs des deux côtés de la frontière d'accéder directement aux nouveaux marchés transfrontaliers. Dans ce marché hautement concurrentiel, il devient évident au début de 1999, que Canadien International aura besoin d'un apport massif de capitaux pour continuer à remplir le rôle d'une grande ligne aérienne nationale. Air Canada propose d'acheter les routes internationales de Canadien International et de les exploiter conjointement. Le gouvernement suspend pendant 90 jours les règles sur la concurrence afin de permettre des discussions entre les lignes aériennes et les autres parties intéressées. Le 4 janvier 2000, AIR CANADA prend officiellement le contrôle de Canadien International.