Parc provincial Cedar Dunes

Blotti à l'intérieur du coin le plus à l'ouest de l'Île-du-Prince-Édouard, le parc provincial Cedar Dunes (créé en 1962, 37 ha) est aménagé autour d'un phare historique.

Blotti à l'intérieur du coin le plus à l'ouest de l'Île-du-Prince-Édouard, le parc provincial Cedar Dunes (créé en 1962, 37 ha) est aménagé autour d'un phare historique. L'endroit, appelé West Point, est une pointe résultant de l'accumulation au fil des siècles de sable provenant d'un courant côtier qui circule du nord au sud.

Les courants et les marées sont également à l'origine de la construction du phare en 1875. Celui-ci visait à avertir les navires des bancs de sable qui se déplaçaient constamment près de la pointe. On croit que le général James WOLFE a perdu l'un de ses navires dans ce secteur pendant qu'il se dirigeait vers Québec. Le phare, employé comme symbole de la province à de nombreuses occasions, continue à être en service aujourd'hui et il représente l'un des principaux attributs du parc.

Histoire naturelle
Le parc tire son nom des autres attributs qui lui sont propres : les thuyas et les dunes de sable. Le thuya de l'Est, rare dans la province, ne pousse que dans le sol sableux et mouilleux de ce secteur. Les dunes ne se trouvent pas sur le rivage comme on pourrait s'y attendre, mais à l'intérieur des terres, derrière le phare, et elles sont envahies par une végétation abondante. Des cordons dunaires et des secteurs mouilleux entre les dunes soutiennent quelques espèces de plantes rares, tel le faux SCEAU-DE-SALOMON (Smilacina stellata). Le pluvier siffleur, qui figure sur la liste des ANIMAUX EN VOIE DE DISPARITION, niche le long de la plage.

Installations
Les premiers colons écossais appelaient sentiers de fées les sentiers naturels entre les dunes parce qu'ils croyaient que les fées veillaient à les maintenir en place. Ces sentiers sont maintenant utilisés comme sentiers de nature et il vaut la peine de les parcourir pour explorer les plantes et les espèces d'oiseaux présents chaque saison. Un petit terrain de camping a été aménagé à l'ombre du phare, près de la plage. Le phare abrite un musée, une salle à manger saisonnière et la seule auberge sise à l'intérieur d'un phare au Canada.